Baleines à Uvita baleine à bosse
Amériques,  Costa Rica,  Excursions

Observer les baleines à Uvita

Après avoir exploré les forêts primaires du Costa Rica, il est temps de se tourner vers l’océan, source d’autant de vie et de beauté. Vous avez vu les singes, les paresseux, les serpents… Au tour maintenant des tortues, des dauphins, des poissons multicolores et bien sûr, des baleines.

Les baleines sont des créatures qui me fascinent. J’avais déjà eu l’occasion de leur rendre visite à Tadoussac, et à leurs cousins les requins-baleines au Mexique (cousin au sens littéraire bien sûr, absolument pas biologique !).

Il était impensable pour moi de quitter ce paradis de biodiversité qu’est le Costa Rica sans avoir tenté une observation.

Baleines à Uvita côte
La côte d’Uvita

Les baleines du Costa Rica

La côte Pacifique du Costa Rica est un excellent spot pour observer des baleines, surtout des baleines à bosse, grâce à une double migration.

En effet, pendant leurs hivers respectifs, les baleines à bosse de l’hémisphère nord et celles de l’hémisphère sud migrent vers l’équateur. La migration du nord a donc lieu entre Décembre et Avril, et celle du sud entre Juillet et Novembre.

La migration venue du sud est réputée plus importante, la meilleure saison se situe autour des mois d’août à octobre. À cette période, les chances sont particulièrement bonnes d’observer des baleines.

Les baleines à bosse migrent vers les eaux plus chaudes de l’équateur pour se reproduire et élever leurs jeunes. C’est l’espèce la plus courante, mais on peut également observer d’autres espèces de baleines et des dauphins.

Il est également possible d’observer des baleines sur la côte des Caraïbes, mais les chances sont bien moins bonnes. La zone Pacifique sud reste la plus populaire, autour de la péninsule d’Osa. Les villes d’Uvita et de Dominical comptent parmi les spots de whale-watching les plus réputés.

Observer les baleines responsablement

Comme toute activité impliquant des animaux sauvages, il est impératif de de limiter l’impact de cette activité sur les animaux.

Les activités comme le whale-watching, lorsqu’elles sont pensées de façon respectueuse, ont l’avantage de sensibiliser et d’informer les spectateurs à la protection de la faune marine. C’est également une activité qui permet de soutenir l’économie locale de façon respectueuse de l’environnement.

Les règles à suivre sont les mêmes quel que soit le spot d’observation, à travers le monde. Il est important de maintenir une distance respectueuse entre le bateau et la ou les baleines, généralement 100 mètres minimum.

Les bateaux ne doivent pas poursuivre les baleines, en arrivant derrière elles ou en les suivant. Il est impératif également de ne pas séparer les baleines de leur groupe ou de leur petit et de ne pas leur couper la route.

Les centres respectueux se doivent de suivre ces règles. N’hésitez pas à les rappeler cependant, si elles ne paraissent pas être respectées.

L’approche en bateau doit se faire lentement, en limitant le nombre de bateaux autour de la même baleine. Les baleines sont des créatures curieuses. Si elles ne veulent pas être dérangées, elles s’en iront. Sinon, elles n’hésiteront pas à s’approcher d’elles-mêmes, lorsque le bateau est à l’arrêt.

Le plus commun est d’utiliser un bateau du type zodiac, avec un nombre limité de personnes à bord. Le kayak ou tout autre bateau sans propulsion moteur reste cependant l’idéal.

Si vous survolez la zone ou utilisez un drone, les mêmes règles de distance et de comportement respectueux s’appliquent.

Baleines à Uvita baleine à bosse

Observer les baleines à Uvita

Comme évoqué plus haut, la zone d’Uvita est un hotspot pour l’observation des baleines.

Une grande partie du territoire en mer est protégé par le Parc National Marino Ballena, qui porte bien son nom. Et puisque la nature est extrêmement bien faite, la côte d’Uvita s’avance dans la mer en prenant la forme… d’une queue de baleine !

La ville organise également le Festival de Ballenas y Delfines durant la haute saison.

J’ai décidé d’aller observer les baleines à Uvita juste avant mon départ du Costa Rica. La ville est proche de Quepos, à peine 1h30 de bus pour 1950 colones (moins de 3€). Je tombais pile pendant la saison haute, à la fin du mois d’août, les observations étaient quasiment garanties.

Mon expérience

Arrivés de bon matin, nous attendons ensemble d’être répartis entre les différents guides, pas plus d’une dizaine par bateaux. Arrivés au Parc National, nous embarquons après avoir enfilé nos gilets de sauvetages. Le guide récupère nos affaires sensibles à l’eau et les stocke dans un grand sac étanche.

Baleines à Uvita whale tail
Un promeneur sur la queue de baleine

Nous gagnons le large, en longeant la queue de baleine. Quelques personnes s’y promènent, on les croirait posées sur l’eau. Nous tombons rapidement sur des baleines, toujours en vue des côtes. Nous les repérons de loin, quand un dos fend la surface et un souffle s’élève vers le ciel.

Baleines à Uvita souffle de baleine
Un souffle de baleine

Il y a de nombreux duos mamans-bébés, nous restons à distance. Le guide est attentif au comportement des baleines, avant de décider ou non de tenter une approche.

Nous avons de la chance, une mère et son petit s’approchent près de nous. Le petit joue dans l’eau, se retourne et nous expose ses nageoires et sa queue.

On ne voit qu’une petite partie du dos des mères. C’est déjà très impressionnant, on ne peut qu’imaginer le reste qui se cache sous la surface de l’eau.

Baleines à Uvita baleine et son petit
Une mère et son petit

Pas de dauphins en vue, mais nous croisons une tortue en route pour les grottes, le long de la côte.

Nous profitons ensuite d’une petite baignade du côté de Ballena Island, nommée ainsi car les vagues qui s’y fracassent sont censées rappeler le souffle des baleines. Pas vraiment de possibilité de snorkeling ici, la mer est très profonde.

Nous rentrons finalement en début d’après-midi, et je profite de la plage un moment avant de manger dans un soda local, à l’entrée du parc.

Baleines à Uvita arche de pierre
Les grottes de la côte d’Uvita

Infos pratiques

Quel organisme choisir ? Je suis partie avec Bahia Aventuras, dont les avis me paraissaient les plus enthousiastes. Je vous les recommande, mais quel que soit l’organisme que vous choisissez, privilégiez ceux qui ont le label CST, pour Certificado para la sostenabilidad turistica. Le label CST promeut un tourisme écoresponsable et donne un score aux activités touristiques en fonction de leur côté durable. Bahia Aventuras a un score de 4, excellent.

Combien ça coûte ? 88$US pour une demi-journée pour le Whale & Dolphin tour. J’ai payé 27$US sur Paypal pour réserver et les 61$US restant le jour même. Les prix dépendent aussi de la saison. C’est un budget mais qui reste assez cohérent avec ce que j’ai vu pour du whale-watching. Le ticket inclus également l’entrée dans le Parc National.

Quand partir ? Août/octobre est la saison idéale. On est cependant en pleine saison des pluies ou (« green season »), les prix sont plus bas car il y a moins de touristes mais la météo est forcément très pluvieuse.

Quel matériel emmener ? Un snack de fruits frais est inclus dans le tour, ainsi que des bouteilles d’eau (mais si vous avez une gourde, c’est encore mieux !). Emmenez votre maillot de bain, si le temps le permet une baignade est prévue du côté de Ballena Island. Le bateau est couvert mais protégez-vous bien du soleil et emmenez éventuellement un poncho en cas de pluie. Si vous avez un sac étanche et des chaussures qui ne craignent pas l’eau, c’est mieux, il faut marcher dans la mer pour atteindre le bateau. N’hésitez pas à vous inspirer du contenu de mon propre bagage pour le Costa Rica.

Quelles autres activités faire à Uvita ?

L’observation des baleines à Uvita est immanquable, mais ce n’est pas la seule activité. Elle est facilement accessible le temps d’une journée au départ de Manuel Antonio. N’hésitez pas à explorer la côte et à y faire du snorkeling, pour observer la faune marine.

Si vous faites du whale-watching, profitez d’avoir le billet d’entrée du Marino Ballena National Park inclus pour l’explorer. C’est une grande plage peu fréquentée, très sauvage.

Faites attention cependant, si vous souhaitez marcher sur la queue de baleine ou prendre des images par drone, vérifiez les horaires de marée basse, elle est couverte à marée haute.

Baleines à Uvita Waterfall cascade

La zone d’Uvita est également bien connue pour ses cascades. Entre Dominical et Uvita se trouve la très belle cascade Nauyaca, à visiter à la saison des pluies pour vraiment apprécier son débit.

Plus proche de la ville, j’ai décidé de partager un taxi avec une autre voyageuse (4000 colones soit moins de 6€ aller/retour) pour visiter Uvita Waterfall.

Baleines à Uvita Waterfall
Uvita waterfall

Cette petite cascade moins fréquentée est nichée dans la forêt. L’entrée coûte 1000 colones (environ 1,50€) et on y accède après une courte balade le long de la rivière.

La cascade est très jolie et il est possible de glisser du sommet, pour les plus courageux. Personnellement, après avoir vu à quel point ils frôlent les rochers en atterrissant et en voyant l’escalade pour parvenir au sommet, j’étais bien satisfaite de faire trempette dans le bassin.

Baleines à Uvita Waterfall bassin

Vous pouvez aussi descendre le cours de la rivière pour découvrir d’autres bassins. N’hésitez pas à vous asseoir un instant sur les rochers au milieu de la rivière, à écouter les bruits de la forêt.

Et vous, vous avez déjà fait du whale-watching ?

Signature Blue Ashes Travel

Pin Observer les baleines à Uvita
Formulaire newsletter after content

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle vous parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: