Liebster Award
Récits de voyageuse

Un Liebster Award pour Blue Ashes Travel

Je suis ravie d’avoir été nominée pour un Liebster Award par Birthe et Brecht, du blog Wandering the World (en anglais), merci ! J’ai découvert ce couple de Belgique sur Facebook (ou peut-être Instagram ?) et ils sont actuellement en Australie, ce qui me rend un peu jalouse (un jour… même si je suis terrifiée par à peu près chaque être vivant de ce pays), n’hésitez pas à aller faire un tour (si vous lisez l’anglais ou voulez vous y entrainer) !

J’aime bien le concept du Liebster Award, on découvre de nouveaux blogs, on partage le sien et c’est un challenge d’à la fois répondre aux questions et d’en créer de nouvelles. J’aime l’idée d’une communauté de « jeunes » blogueurs s’aidant les uns les autres. Si vous n’avez aucune idée de ce dont je parle, voici les règles…

Les règles du Liebster Award

 ∴1∴ Un Liebster Award est donné par un blogueur qui vous cite dans son article et vous pose 11 questions.

∴2∴ Votre mission, si vous l’acceptez, est d’écrire un article, avec le logo du Liebster Award, où vous mentionnez le nom et l’adresse du blog qui vous a nominé.

∴3∴ Après avoir répondu à leurs 11 questions, vous en inventez 11 nouvelles et nominez entre 5 et 11 blogueurs.

C’est pas génial ? Je trouve ça génial. Ça me permet de réfléchir à des choses concernant les voyages auxquelles je n’aurais peut-être pas pensé, et de les partager sur le blog. Et j’ai bien aimé les questions qu’on m’a posé, donc je suis ravie d’y répondre !

Liebster Award Banniere

Les questions de Birthe et Brecht

∼ Est-ce qu’on devrait visiter ta ville de naissance ? Pourquoi (pas) ?  ∼

Ma région de naissance est le sud de la France. Je suis née à Marseille mais j’ai surtout vécu dans un petit village pas loin, dans la campagne provençale. Donc oui, vous devriez vraiment visiter ma région de naissance. Le soleil ne nous abandonne jamais, même en hiver, et on le retrouve jusque dans l’accent. Nous avons la mer mais aussi la montage, la campagne a le charme de l’Italie, et il est profondément enraciné dans notre culture de prendre de longs repas dehors, sous le soleil, en buvant du vin et appréciant de ne rien faire (certains nous disent paresseux).

Marseille en elle-même n’a pas une bonne réputation, et si elle a effectivement des aspects que je n’apprécie pas, elle reste une belle ville, on peut flâner dans les rues et faire du shopping, avant d’aller manger en terrasse, se balader sur le Vieux Port et apprécier la vue de la ville depuis Notre-Dame-de-la-Garde, ou de la mer depuis la Major. Si la vie en ville nous fatigue, on peut prendre la voiture ou même le bus et s’aventurer dans nos superbes calanques, à quelques minutes de la ville.

∼ Qu’est-ce qui te manque le plus de la maison quand tu pars en long (ou même court) voyage ? ∼

Le 12 Février, j’ai fêté mes 6 mois au Canada. Je n’avais jamais été si loin de chez moi pour si longtemps, donc je suis vraiment en plein dans la réponse à cette question. Ma famille me manque le plus bien sûr, et mon chien aussi, j’ai vraiment hâte de jouer avec elle. Une autre chose qui me manque le plus de la maison est aussi… la maison. Vivre à l’étranger m’a déjà tellement changée en 6 mois, et l’un de ces plus gros changements est la vision que j’ai de ma maison et de mon pays.

Je n’ai pas quitté la France parce que je la détestais, mais j’avoue que j’en avais un peu marre et je voulais tellement partir à l’aventure. Aujourd’hui, j’ai toujours cette puissante envie de voyager, mais j’ai réalisé combien mon pays était beau, qu’il n’est ni mieux ni pire qu’un autre, juste différent. Ça m’a donné envie de le découvrir avec l’enthousiasme avec lequel je visite l’étranger. Donc la maison en elle-même me manque aussi, et si mon départ du Canada sera dur, revenir et réaliser l’opportunité que j’ai de découvrir mon pays et les autres alentours ne sera pas la fin de l’aventure, juste le début d’une nouvelle.

Hum. Je me suis un peu éloignée du sujet non ?

∼ Quel objet t’est indispensable pour chaque voyage ? ∼

Celle-là est vraiment difficile. Je suis un peu une control-freak des bagages, donc je me sens comme si tout était indispensable mais en même temps je ne trouve pas quelque chose sans lequel je ne puisse vivre. Mais disons des lingettes. Glamour, je sais. Mais on peut enlever le maquillage, se laver les mains, les pieds, se rafraîchir ou se nettoyer après avoir mangé, randonné ou avoir fait un quelconque travail salissant. Se sentir plus ou moins propre et frais me paraît un bon début pour être prêt pour l’aventure.

∼ Quel est ton plat étranger préféré et as-tu l’occasion de le manger de retour à la maison ? ∼

En général, je dirais les bonbons scandinaves. J’y suis complètement accro et j’ai beaucoup de mal à en trouver chez moi. Si on parle de vrai plat, je dirais des fiskeboller, encore une fois de Scandinavie. J’en mange généralement en Norvège, couverts de beurre fondu, et je n’en ai jamais trouvé à la maison. Ça ressemble aux quenelles qu’on a en France, mais c’est juste une impression puisque j’ai horreur des quenelles. En tout cas, essayez la nourriture scandinave.

∼ Y a-t-il un aliment quelconque que tu n’accepteras jamais de manger ? ∼

Probablement n’importe quelle nourriture issue d’un animal rare ou en voie d’extinction. Je n’ai jamais eu l’occasion d’en goûter, mais je refuserai probablement. Je ne suis pas sûre non plus que j’essaierai quoi que ce soit fait à partir d’insectes, mais je n’en suis pas tout à fait certaine dans la mesure où il s’agirait d’un combat intérieur entre mon dégoût et la fierté de dire « j’ai essayé ». La fierté peut être un bon moteur pour quitter sa zone de confort.

∼ Quelle est ta plus grosse mésaventure en voyage (supposant que tout le monde en a une) ? ∼

Jusqu’ici j’ai eu la chance d’avoir à la fois de la chance et une bonne préparation, mais je n’ai pas tant voyagé que ça, donc je suppose que je ne suis pas au bout de mes peines. Mais pour le moment, disons qu’il s’agit du soir du Nouvel An, quand je me suis retrouvée épuisée sur Times Square, ayant dormi très peu durant les 48 dernières heures et ayant attendu le Ball Drop pendant 9 heures (ce dont je parle ici). Nous étions littéralement perdues au milieu de la ville, le quartier bouclé au beau milieu de la nuit, avec notre hôte Couchsurfer quelque part dans une fête en ville avec les clés de l’appartement.

∼ Quel genre de bagage utilises-tu d’habitude en voyage, et combien pèse-t-il en moyenne ? ∼

Quand j’étais plus petite, j’utilisais une valise, parce que je voyageais avec ma famille et nous avions généralement une chambre ou une voiture à disposition. En grandissant, la valise est devenue plus grosse et j’atteignais facilement (parfois dépassais) la limite de poids. À présent je voyage avec des amis avec un petit budget, donc je suis passée au niveau backpacker. Je ne possède pas de balance donc je n’ai aucune idée du poids de mon sac à dos, mais il paraît peser des tonnes au bout de quelques pas dans tous les cas.

∼ Quelles sont tes trois plages préférées dans le monde ? ∼

Je ne supportais pas vraiment la chaleur quand j’étais plus petite, donc je suis plutôt débutante concernant les plages et leur appréciation. Néanmoins, mes trois préférées sont probablement : Beauduc, en Camargue, où j’ai passé beaucoup de temps étant enfant, je n’y suis plus allée depuis un moment mais j’y ai de bons souvenirs ; toutes les plages de Roan, en Norvège, pas vraiment le genre de plages tropicales, mais c’est comme ça que je les aime, silencieuses et froides avec une mer sombre et mystérieuse ; les calanques près de Marseille, en particulier au niveau des Goudes, comme la calanque de Callelongue.

∼ Quelle est selon toi l’endroit où tout le monde devrait être allé au moins une fois dans sa vie ? ∼

Après avoir récemment redécouvert ma région et sa beauté, je dirais que l’endroit que tout le monde devrait avoir visité est leur propre région ou pays. On n’a pas tous l’argent et le temps de voyager, et explorer son propre pays est aussi gratifiant que de visiter des pays étrangers. Un pays dont je rêve sera la demeure et le quotidien d’un grand nombre de personnes, et peut-être que parmi elles certaines rêvent de mon propre pays. Pensons donc que notre propre pays est la destination rêvée d’au moins une personne dans le monde, donc il doit y avoir une raison !

∼Voudrais-tu emménager dans un nouveau pays ? Pourquoi (pas) ? Si oui, où ? ∼

Oui. Lorsque j’étais encore en France, je voulais vivre dans un autre pays et à présent que c’est le cas, je n’ai pas changé d’avis et je n’ai toujours pas décidé quel serait mon dernier arrêt, France ou non. En attendant, peut-être l’Allemagne ou la Nouvelle-Zélande.

∼ Quels sont tes prochains projets voyages pour 2016 ? ∼

Je serai au Canada pendant l’été, donc j’espère en voir autant que possible (petit budget) avant de partir : Ottawa, Gaspésie, Toronto et les Chutes du Niagara… À partir d’août et jusqu’à la fin de l’année, j’espère bien profiter de ma région et faire au moins un voyage dans un pays proche, peut-être au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Pays-Bas.

11 questions pour mes nominés

Tout le monde est le bienvenu pour répondre à ces questions !

1. Accepterais-tu de voyager dans l’espace si tu en avais l’occasion ?

2. Si tu pouvais voyager avec une « célébrité » (auteur, acteur-trice, chanteur-se, journaliste, homme/femme politique, peu importe), quelle serait-elle ?

3. Préfères-tu prendre des photos, filmer ou simplement regarder, en voyage ?

4. Quelle est ta plus belle rencontre de voyage ?

5. Quelle est la chose la plus mauvaise que tu aies mangée/bue en voyage ?

6. Où es-tu allé-e pour ton tout premier voyage ?

7. Quel livre/film te fait le plus voyager ?

8. Parmi tes voyages, quelle destination était la plus éloignée de chez toi ?

9. Et la plus haute ?

10. Si tu pouvais offrir un voyage à une personne proche, où l’enverrais-tu ?

11. Quel serait ta première pensée au début d’un nouveau voyage ?

Liebster Award Vue GoPro

À bientôt,

Sarah Ash

Signature Blue Ashes Travel

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: