Les ruines de Tulum, Mexique.
Amériques,  Mexique

Itinéraire pour un premier voyage en solo au Mexique

Voyager seule est une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps. Beaucoup de destinations sont recommandées pour un premier voyage en solo, comme l’Islande ou le Canada. Mais à l’époque de ce voyage, je vivais déjà au Québec pour mes études. J’avais un besoin vital de soleil et de chaleur et je ne savais pas à quelle occasion je serais à nouveau aussi proche de l’Amérique Centrale. J’ai jeté mon dévolu sur le Mexique, qui m’attirait particulièrement. Pourtant, j’avais peur de sauter le pas, mais j’ai trouvé le courage de sortir de ma zone de confort, pourquoi pas vous ?

Prendre des risques Daring Adventure


Je vous propose donc l’itinéraire que j’ai suivi sur 10 jours, seule avec mon sac à dos, le long de la côte des Caraïbes. Testé et approuvé par une fille seule, je ne me suis jamais sentie en danger et j’ai voyagé local autant que possible.

Lire aussi : Découvrir le Mexique en 15 photos

Itinéraire pour un premier voyage en solo au Mexique

Jours 1 à 3 : Tulum – Explorer les ruines de Tulum
Jour 4 : Coba – Explorer les ruines de Coba et ses cénotes souterrains
Jour 5 : Gran Cenote
Jour 6 : Cenote Cristalino & snorkeling avec les tortues à Akumal – Nager responsablement avec les tortues d’Akumal
Jour 7 : Snorkeling avec les requins-baleines – Peut-on nager responsablement avec les requins-baleines ?
Jours 8 et 9 : Playa del Carmen & Isla Mujeres – Que manger au Mexique ?
Jour 10 : Initialement prévu, la visite de Chichen Itza, mais en bus, on arrive aux mauvaises heures. Prévoir une voiture ou d’y passer la nuit. À la place, Puerto Morelos. – Découvrir le Mexique en 15 photos

Se déplacer au Mexique quand on voyage en solo

Le meilleur moyen de se déplacer au Mexique, lorsqu’on voyage en solo et avec un budget serré, reste le bus. La compagnie ADO est la reine dans le domaine, on peut même réserver les billets sur internet si nécessaire. Les bus sont très confortables, mais les prix et le confort dépendent de la classe du bus. J’ai utilisé cette compagnie dès mon arrivée à l’aéroport pour me rendre à Playa del Carmen, où j’ai repris un bus pour atteindre Tulum.

Pour les petits trajets le long de la côte, il n’existe qu’une seule route, ce qui rend les déplacements très simples grâce aux colectivo. Ce mode de transport local consiste en des vans qui sillonnent la côte et relient les villes entre elles. Pour le prendre, rien de plus simple, il suffit de faire signe au chauffeur pour qu’il s’arrête. Il n’y a qu’à lui donner le nom de la destination puis on paye à l’arrivée, pour une somme très intéressante. Les vans sont généralement blancs avec la mention « colectivo » affichée sur le pare brise. Ce mode de transport est plutôt réservé aux backpackers, il est difficile d’y faire rentrer une valise.

Enfin, pour les déplacements dans la ville, les taxis sont très bon marché comparés à l’Europe. Mais il ne faut pas hésiter à essayer de descendre le prix, on sait qu’ils sont généralement un peu gonflés pour les gringos 😉

La phrase à connaître :

¿ Cuanto cuesta para (insérer le nom de la destination) ?

Il suffit de savoir baragouiner les chiffres en espagnol et ¡vamos!

Où dormir quand on est une fille qui voyage en solo

De prime abord, dormir dans des auberges de jeunesse (ou hostels) n’est pas très rassurant quand on est une fille seule. Mais les hôtels ou en tout cas les chambres privés sont assez coûteuses quand on est seul-es. La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses auberges proposent des dortoirs réservés aux filles.

Le jardin de l'auberge El Jardin de Frida, Tulum, Mexique.
Le jardin luxuriant de l’auberge El Jardin de Frida 

L’important dans tous les cas reste de bien regarder les avis avant de réserver. Pour les avis et les réservations d’auberges, mon site préféré reste Hostelworld. Je trouve que les auberges sont finalement un petit monde à part avec ses règles, où l’entraide est de mise. Nous sommes tous dans la même situation, là pour économiser de l’argent, rencontrer des gens, profiter de la convivialité d’un lieu, aussi je n’ai jamais eu de problèmes ou de vols.

Les fresques de l'auberge El Jardin de Frida, Tulum, Mexique.
Une fresque de l’auberge représentant le Saint Patron des voyageurs

Bien sûr, je reste quand même une voyageuse prudente, et je laisse toujours mes affaires précieuses dans mon casier verrouillé la nuit et lorsque je sors.

Quelles activités faire au Mexique

Je partage dans cet itinéraire des activités peu coûteuses (sauf les requins-baleines) que j’ai eu l’occasion de faire au Mexique. Ce sont des activités que l’on peut faire seul-e ou en groupe. Il est très facile de se trouver des compagnons de voyage en auberge et ils peuvent même devenir des amis sur le long terme !

Lire aussi : Nager responsablement avec les requins-baleines au Mexique

La piscine de l'auberge Lobo de Mar, Playa del Carmen, Mexique.
Le rooftop de l’auberge Lobo de Mar

Ces activités sont variées, entre farniente sur la plage et se faire servir des Corona sur des balançoires, se rafraîchir et explorer les cénotes, découvrir la nature mexicaine en snorkeling ou explorer les ruines archéologiques maya. Il y en a pour tous les goûts !

J’espère que cet itinéraire vous aura donné des idées des visites à faire au Mexique ! Sautez le pas du voyage en solo si vous hésitez encore. Mais pas besoin de se forcer non plus si ce n’est pas votre tasse de thé. Pour avoir voyagé solo et en groupe, je pense aujourd’hui que ce sont deux manières de voyager qui se valent et qui ont leurs avantages respectifs. On n’est pas plus aventureux en voyageant seul qu’en groupe, et on ne s’amusera pas nécessairement plus en groupe qu’en solo.

Et vous, vous êtes déjà allés au Mexique ? Quelles visites vous conseilleriez ?

Signature Blue Ashes Travel

Abonnement newsletter
Pin Itinéraire voyage en solo Mexique

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

6 Comments

  • Clea

    J’adore ! J’ai passé les deux derniers été en solo au Mexique aussi ^_^ Le premier dans les terres, vers Morelia et la côte Atlantique du côté de Puerto Vallerta. Le deuxième à arpenter le Chiapas et le Yucatan. Pas si solo finalement, comme je me suis lié d’amitié avec un voyageur sur la route et qu’on a bougé ensemble. Merci d’avoir partagé ton périple, j’espère que cela encouragera beaucoup de monde à bouger seul aussi !

    • Sarah

      Oh genial, j’aimerais beaucoup revenir et aller dans les terres. Je n’ai pas eu le temps d’aller dans le Chiapas, mais on me l’a beaucoup vendu, ce sera pour une prochaine fois ! Et pareil que toi, je suis partie en solo mais c’est très facile de se lier d’amitié avec d’autres voyageurs dans les auberges et j’ai gardé des amis de ce voyage 🙂
      J’espère aussi, merci pour ton commentaire !

    • Sarah

      Merci 🙂 ! Je suis allée en Asie cet été avec des amies et on a rencontré (et voyagé avec) des voyageuses solo, c’est vrai qu’on en voit pas mal ! Et j’avoue que les dortoirs ne sont pas très rassurants au début mais au final tout le monde est sympa la plupart du temps, et c’est rassurant d’avoir la possibilité de dormir dans des dortoirs pour les filles si on veut 🙂

  • jolieslueurs

    Chouette article !
    J’ai fait mon premier voyage solo au Québec, en stop. Une expérience inoubliable. Un peu facilitée par la langue locale c’est vrai 😉
    L’important c’est de puiser dans ses ressources, aller vers l’autre, peu importe la destination…

    • Sarah

      Merci ! Ça devait être génial le Québec en stop ! C’est vrai que parler la langue ça permet de se mettre en douceur dans le bain mais ça reste tellement enrichissant, langue étrangère ou pas, je suis d’accord que l’important c’est d’oser et d’aller vers les autres 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error:

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir du contenu exclusif et les derniers articles !