Itinéraire en Asie du Sud-Est Rizière
Asie,  Cambodge,  Laos,  Thaïlande

Itinéraire pour un mois en Asie du Sud-Est

L’Asie du Sud-Est est la destination touristique du moment : paysages, culture, cuisine, on y trouve tout à des prix très abordables. Rien d’étonnant à ce que les pays d’Asie du Sud-Est soient si populaires ! Tout le monde y trouve son compte : les familles, les voyageurs en solo et même les digital nomads, qui ont fait de la ville de Chiang Mai, en Thaïlande, l’un de leur repère préféré.

C’est toutes ces raisons qui m’ont poussée à y passer un mois, en août, avec deux amies. Au programme : la Thaïlande, le Laos et le Cambodge, trois pays frontaliers et chacun leurs découvertes ! 

Itinéraire pour un mois en Asie du Sud-Est

Vous pouvez afficher le détail des étapes, des visites et des hotels en agrandissant la carte. À noter que certains trajets ont nécessité jusqu’à une journée de voyage. 

Jours 1 à 3 : Bangkok – Les temples immanquables de Bangkok
Train
Jours 4 et 5 : Ayutthaya – Visiter Sukhothaï et Ayutthaya, cités historiques de Thaïlande
Train pour Bangkok + Avion pour Krabi + Van
Jours 6 et 7 : Ao Nang
Van + Ferry
Jours 8 à 11 : Koh Phangan
Ferry
Jours 12 et 13 : Koh Tao
Ferry + Train de nuit
Jours 14 à 16 : Sukhothaï
Bus
Jours 17 à 20 : Chiang Mai – Prendre un cours de cuisine thaï à Chiang Mai
Van + Bus de nuit
Jours 21 à 24 : Luang Prabang
Bus
Jours 25 et 26 : Paksé
Bus de nuit + Van
Jours 27 à 31 : Siem Reap
Bus
Jours 32 et 33 : Bangkok 

Comment se déplacer en Asie du Sud-Est

Il n’est pas difficile de se déplacer à moindre coût en Asie du Sud-Est, si on a du temps et de la bonne humeur (ça marche aussi de mauvaise humeur mais ça paraît d’autant plus long) ! En un mois, nous avons utilisé bus, train, voiture, tuk-tuk, scooter, vélo, bateau et un avion, mais surtout pas à dos d’éléphant ! Des centaines de kilomètres, aussi rien ne vaut les transports en commun pour limiter son impact.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Montagnes Laos
Et parfois on a ce genre de vue depuis le bus…

1. Les trains et bus

Le train et le bus sont de bons moyens de faire de longues distances à très bas prix, tout en profitant du paysage. Au Laos cependant, pays très montagneux, tout se fait en bus. L’idéal est encore d’acheter les billets directement à la gare et également d’y vérifier les horaires exacts. L’avantage de ces moyens de transport est de pouvoir faire des trajets de nuit.

Le train couchette entre Bangkok et Sukhothai est relativement confortable, mais mieux vaut ne pas avoir peur des cafards (ce qui est mon cas). Le confort des bus de nuit entre la Thaïlande et le Laos, ou entre le Laos et le Cambodge est plus spartiate. Si vous êtes un nombre impair, vous avez le choix entre partager votre couchette avec un inconnu ou vous serrer comme des sardines. Prévoyez dans tous les cas que les toilettes à bord sont très rares et les arrêts peu fréquents !

Itinéraire en Asie du Sud-Est Sleeper train
Immersion dans le train de nuit entre Chumphon et Bangkok

2. Les tuk-tuks et taxi

Pour les petits trajets, vous pouvez faire appel aux pittoresques tuk-tuks et aux taxis. N’hésitez jamais à marchander les prix, si vous n’osez pas trop au début vous deviendrez des pros en un rien de temps, et vous apprendrez très vite la valeur d’un trajet.

3. Louer un scooter ou un vélo

Un autre moyen de transport très populaire en Asie du Sud-Est, à part le tuk-tuks, est bien sûr le scooter. Très facile à louer et à conduire, on en trouve partout. C’est l’idéal dans les îles. Attention à toujours prendre le moindre centimètre carré en photo avant le départ et soyez prudents ! Même chose pour les vélos, dans certaines villes plus calmes c’est un moyen très agréable de se déplacer.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Vélo Sukhothai
Visiter Sukhothaï à vélo

4. Prendre un avion ou un bateau

L’avion est le moyen de transport le plus cher en Asie du Sud-Est, quoi que bien plus abordable qu’en France. Ce peut être un bon moyen de se déplacer rapidement d’un bout à l’autre ou entre les pays, pratique quand on a peu de temps, mais cela reste plus cher et polluant.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Bateau Grottes de Pak Ou
Le bateau pour visiter les grottes de Pak Ou

Les différentes îles dans le sud sont reliées par bateau, un bon moyen de découvrir le paysage, mais les plus grandes îles ont leur propre aéroport. Il est aussi possible de traverser la frontière entre la Thaïlande et le Laos par slow-boat, sur quelques jours. Si vous avez le temps ou êtes un adepte du slow-travel c’est une belle aventure.

Où dormir en Asie du Sud-Est

Sans surprise, rien de moins cher que les guest houses et les auberges de jeunesse. On y découvre la culture locale de plus près.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Bangkok Canale Hostel
La vue du Canale Hostel à Bangkok

L’avantage de voyager à plusieurs est pouvoir s’offrir des chambres privées, même si à 3 cela requiert une certaine logistique. L’Asie du Sud-Est est également l’occasion de s’offrir de temps à autre un peu plus de luxe, toujours moins cher qu’en France ! Nous avons utilisé Agoda, Booking et Hostelworld pour les réservations, en faisant toujours attention aux avis. 

Itinéraire en Asie du Sud-Est Terrasse Glur Hostel Ao Nang
La terrasse du Glur Hostel à Ao Nang, un de nos coups de cœur

Quelles activités faire en Asie du Sud-Est ?

La culture du Sud-Est asiatique est très dépaysante, mais c’est une découverte à tous les coins de rue !

Itinéraire en Asie du Sud-Est Pad Thai
Le fameux Pad Thaï

1. Tester la cuisine locale

Le nerf de la guerre : la nourriture ! L’Asie du Sud-Est est le temple de la street food : délicieuse, bon marché, variée. N’ayez pas peur d’être malade (ça peut d’arriver dans tous les cas) et n’oubliez pas, mangez là où les locaux mangent. Les spécialités sont innombrables et c’est toujours délicieux.

Pour manger plus responsable, évitez cependant les plats typiques à base d’animaux sauvages, comme la soupe d’ailerons de requins mais aussi les araignées grillées. Ça paraît un défi amusant qui rappelle Pékin Express, mais la demande des touristes en insectes grillés est telle que certaines espèces commencent à souffrir du traffic.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Marché flottant Ayutthaya
Le marché flottant d’Ayutthaya

Pour apprécier la nourriture locale au plus près, rien ne vaut les cours de cuisine, très populaires en Thaïlande. On y découvre le marché, les produits naturels, la cuisine et on repart avec le ventre plein et de la nourriture supplémentaire.

Lire aussi : Prendre un cours de cuisine thaï à Chiang Mai 

2. Visiter les temples

Entre les temples bouddhistes plus contemporains et les vestiges de l’Empire Khmer, l’Asie du Sud-Est pullule de temples et de monuments à découvrir, toujours en respectant certaines règles vestimentaires. 

Itinéraire en Asie du Sud-Est Wat Pho Bangkok
Wat Pho à Bangkok

Lire aussi : Comment s’habiller pour visiter les temples en Asie du Sud-Est ?

3. Découvrir la nature

Avec la mer et les rivières, les forêts de toutes sortes et les cascades qui pullulent, l’Asie du Sud-Est regorge d’excursions. On y découvre des paysages très variés, des tropiques dans les îles aux forêts fraîches dans le nord. Les écosystèmes sont nombreux, on peut profiter des nombreux fruits qui y poussent et observer toutes sortes d’espèces en liberté.

Itinéraire en Asie du Sud-Est Cascade Kuang Si
Les cascades de Kuang Si au Laos

Ce qui est sûr après ce voyage, c’est que j’ai la sensation de n’avoir que gratté la surface de ce que l’Asie du Sud-Est a à offrir. Je n’ai qu’une envie, y retourner et découvrir de nouveaux pays, comme le Vietnam ou l’Indonésie.

Vous êtes allés en Asie du Sud-Est ? Qu’est-ce que vous avez préféré ?

Signature Blue Ashes Travel

Abonnement newsletter
Pin Itinéraire en Asie du Sud-Est

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

4 Comments

  • Rokusan

    Top ton article ! Merci pour cet itinéraire, je pense bien m’en inspirer ! Je prépare un gros voyage en Asie pour 2019 et je me posais beaucoup de question sur ces pays là justement. Je vais commencer par 3 mois au Japon et je ne sais pas encore si je continue mon périple en Asie à la suite du Japon et si oui ce que je fais concrètement. Mais du coup ton parcours d’un mois me donne quelques idées, à voir si niveau organisation ça ira car je t’avoue que je crains énormément le fait de ne même pas parler anglais. J’ai peur de ne pas savoir comprendre et me faire comprendre !
    Aussi se pose la question du budget. As tu une idée du budget total de ton périple ? Si cela ne te dérange pas bien sur, c’est pour avoir un ordre d’idée 🙂 !

    • Sarah

      Je suis contente si ça peut t’aider ! Je savais pas que tu partais 3 mois au Japon, c’est génial ! Pour ce qui est du reste de l’Asie, je pense que c’est bien de prendre son temps pour bien explorer les pays, je pense que la Thaïlande a été mon préféré ! En ce qui concerne la langue, aucune inquiétude à avoir, ils ne parlent pas beaucoup anglais non plus donc on se débrouille avec des gestes, on apprend à dire bonjour et merci dans leur langue et si tu as un guide de voyage, il y a souvent écrit les phrases les plus communes en phonétique ! Puis si tu fais le Laos ou le Cambodge par exemple (et il y en a d’autres dans le même cas), ils ont une longue histoire avec la France dans le passé donc on est parfois tombés sur des gens qui parlaient un peu français 🙂 Enfin pour le budget c’est une bonne question, je ferai éventuellement un article à ce sujet, mais au total sur le mois et sans compter le billet d’avion, ça nous est revenus à un peu plus de 1000 euros. Après on n’a pas cuisiné une seule fois, on a toujours mangé à l’extérieur (ça ne coûte rien et c’est délicieux) et on pris des chambres plutôt que des dortoirs vu que c’était plus abordable divisé par 3. Mais je pense que tu peux faire des économies notamment sur le logement. Le plus cher a été les transports, 3 pays en 1 mois on a beaucoup bougé, donc autant financièrement que pour profiter des destinations, je te conseillerai de rester plus longtemps.

  • Clémentine

    Je retrouve tout ce que j’aime en Asie du Sud Est dans ton article: la cuisine, la nature, les trajets en train, la vie pas chère… Un mois pour 3 pays ça me semble très peu sachant qu’on a passé un mois complet en Thaïlande, mais après c’est parce que j’aime bien prendre mon temps dans cette région du monde ahah! Ca donne bien envie de repartir en tout cas, et de découvrir le Laos & le Cambodge!

    • Sarah

      C’est un endroit magnifique et tellement fabuleux à découvrir ! Oui clairement un mois on avait peur que ce ne soit pas assez et c’était le cas, donc en réalité on a passé la majeure partie de notre temps en Thaïlande (que nous avons adoré) et beaucoup moins au Cambodge et au Laos. Du coup j’ai bien l’intention de revenir et de revoir la Thaïlande, visiter davantage le Laos et le Cambodge et découvrir le Vietnam, qui a l’air magnifique ! Et pour beaucoup plus longtemps cette fois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error:

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir du contenu exclusif et les derniers articles !