Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena brume nuages
Amériques,  Costa Rica,  Excursions

Explorer la cloud forest de Monteverde

Monteverde, à l’intérieur des terres du Costa Rica, est une visite immanquable pour les amateurs de nature. On vient y découvrir les magnifiques cloud forests qui font sa renommée. À l’occasion de mon stage en écovolontariat, j’ai eu l’occasion de découvrir cette autre facette du Costa Rica. Je vous emmène avec moi découvrir la réserve de Santa Elena.

C’est quoi, la cloud forest ?

Les cloud forests, ou forêts de nuage en français, sont des forêts tropicales humides généralement situées en altitude. Elles doivent leur nom poétique à la brume dans laquelle elles sont quasi-quotidiennement plongées.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena luxuriant

Ce sont des écosystèmes extrêmement riches, la température y est relativement constante, l’air y est très humide et les précipitations sont fréquentes. On trouve en conséquence une biodiversité très variée, autant au niveau de la faune que de la flore.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena végétation

La canopée en particulier, qui désigne la partie supérieure de la forêt, composée de la cime des arbres, abrite un nombre incalculable d’espèces. Beaucoup sont endémiques de ce milieu, on ne les retrouve nulle part ailleurs. Un grand nombre de ces espèces sont encore inconnues.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena brume flou

L’écosystème des forêts de nuages est relativement fragile et méconnu, c’est pourquoi leur visite se fait de façon très encadrée. Les cloud forests de Monteverde sont protégées par des réserves naturelles.

Les seuls aménagements qui y sont apportés sont des chemins de randonnée, qu’il est interdit de quitter, et les fameux ponts suspendus qui permettent d’observer de plus près la biodiversité de la canopée.

Randonner dans la cloud forest de Santa Elena

Monteverde se trouve dans la province de Puntarenas, à l’ouest du Costa Rica. Elle a été fondée par une communauté de quakers des États-Unis et est aujourd’hui une grande productrice de café et de produits laitiers dans le pays.

Monteverde est particulièrement populaire comme destination écotouristique. Voyageurs et scientifiques viennent explorer les réserves naturelles et la biodiversité qui s’y cache.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena brume

Monteverde compte trois réserves : la Monteverde Cloud Forest Reserve (Reserva Biológica Bosque Nuboso Monteverde), la Children’s Eternal Rainforest (Bosque Eterno de los Niños) et la Santa Elena Cloud Forest Reserve (Reserva Bosque Nuboso Santa Elena).

J’ai choisi de visiter la réserve de Santa Elena car elle est réputée pour être la moins connue et donc moins visitée. Je ne regrette pas ce choix, car nous étions totalement seuls dans la forêt et nous avons pu profiter de l’ambiance dans un silence parfait.

Attention cependant, contrairement à la réserve de Monteverde, la plus visitée, il n’y a pas de ponts suspendus dans la réserve de Santa Elena.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena chemin

La réserve de Santa Elena

À l’origine prévue pour l’agriculture, la forêt de Santa Elena est finalement devenue une réserve naturelle et une destination écotouristique. La communauté de Santa Elena l’administre.

La réserve est aujourd’hui un bel exemple d’un patrimoine naturel préservé par les locaux, qui en tirent dans le même temps un revenu. Elle m’évoque l’histoire de la réserve de Rainmaker, à Manuel Antonio.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena brume nuages

La végétation de la réserve de Santa Elena explose littéralement. Les arbres laissent passer peu de lumière et disparaissent dans la brume. De leurs racines à la pointe de leurs branches, ils sont couvert de mousses et d’autres plantes.

Au sol, la terre est riche en nutriments et abrite de nombreuses autres espèces. C’est un paradis pour les amateurs de botanique.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena rai de lumière

La faune n’est pas en reste mais est plus compliquée à observer. Un guide peut s’avérer utile pour repérer et identifier les espèces. On retrouve de nombreuses espèces d’oiseaux, d’amphibiens ou de mammifères dans ces forêts. Pour les plus chanceux, des jaguars et autres félins ont pu être aperçus.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena arbre géant

Même sans guide, visiter la cloud forest de Santa Elena est une expérience extraordinaire. Il y règne un silence incroyable, seulement troublé par les animaux.

On pourrait rester des heures à regarder les nuages bas s’effilocher en passant entre les arbres.

La brume est omniprésente et crée des jeux de transparence entre les lianes qui pendent des arbres et les branches moussues. C’est une visite hors du temps, pendant laquelle on se sent plus que jamais connecté-e à la nature.

Explorer la cloudforest de Monteverde Santa Elena brume canopée

Infos pratiques

Où ? Vous pouvez vous rendre à la réserve en taxi ou en prenant la navette avec la ville de Santa Elena (1100 CRC soit environ 1,60 €).

Quand ? La saison humide, de mai à novembre, est la saison basse. Il y a moins de touristes mais les pluies sont plus fréquentes. J’ai visité à cette période et malgré la pluie le séjour était très agréable. La réserve est ouverte de 7h à 16h.

Combien ? L’entrée dans la réserve, sans guide, coûte 16$.

Comment ? La réserve s’étend sur plus de 300 hectares mais le sentier est extrêmement bien balisé, ne le quittez pas. Vous avez le choix entre quatre randonnées, à choisir selon votre forme et le temps dont vous disposez. J’ai fait la randonnée Encantado, elle n’est pas très difficile, des baskets suffisent. Attention à la météo cependant. Monteverde est située en altitude, il y fait plus froid et humide que sur la côte. Prévoyez des vêtements chauds et couvrants et une protection contre la pluie, très fréquente. Vous pouvez vous inspirer de mes conseils sur les affaires à emmener au Costa Rica.


Alors, l’atmosphère mystique de la cloud forest vous a inspiré ?

Signature Blue Ashes Travel

Formulaire newsletter after content

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle vous parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

12 Comments

  • kikimagtravel

    Je ne connaissais pas du tout les « cloud forest » tu m’en apprend une aujourd’hui ! C’est le genre d’infos qui peut nous faire gagner au trivial poursuit ca haha Bref je trouve ca très poetique aussi et je note ça dans un coin de ma bucket list IMMEEEEENSE

  • Clémentine

    Complètement ! J’adore les jungles, que pour l’instant je n’ai pu découvrir qu’en Asie, mais je trouve qu’il y règne une ambiance incroyable. Celle-ci semble particulièrement mystique avec toute cette brume, et cette densité de plantes au m².
    Visiter le Costa Rica me tenterai bien, mais un voyage là-bas me semble si cher que pour l’instant ce n’est malheureusement pas prévu de notre côté. Mais j’espère pouvoir y aller un jour 😀 !

    • Sarah

      Oui l’ambiance de n’importe quelle jungle est quand même dingue, ne serait-ce que pour les milliers de bruit et l’humidité, c’est un autre monde. Mais la cloud forest clairement quelle claque, j’aurais pu regarder la brume circuler entre les arbres pendant des heures, c’était comme une rivière mais au-dessus de nos têtes. Le voyage n’est effectivement pas donné, et le pays même est l’un des plus chers d’Amérique Latine, mais à l’occasion d’un long voyage sur le continent, c’est très facile de s’y rendre, je te le souhaite !

  • French_Nomadista

    Ça me rappelle des souvenirs! J’avais fais les ponts suspendus et de la tyrolienne au-dessus de la canopée (ce qui est assez impressionnant), j’avais beaucoup aimé. Mais je n’y étais pas en période humide alors je suis ravie de voir tes clichés 🙂

  • Rokusan

    Wow, cette végétation est si impressionnante ! J’ai eu ma première expérience « jungle » il y a peu, donc j’arrive plus ou moins à imaginer les sensations qu’on dû te procurer cette randonnée, même si la flore semble bien différente.
    La brume rend le tout très mystique, et l’absence d’autres personnes devait rendre le tout très intimiste. Bref, ça devait être une belle expérience.
    En tout cas tu commences à bien me faire rentrer le Costa Rica comme futur destination dans ma tête !

    • Sarah

      C’est incroyable de visiter la jungle pas vrai ? C’est vrai que la flore est différente mais c’est cette impression de végétation luxuriante, de diversité incroyable qui fait l’atmosphère de la jungle, où qu’elle soit 🙂
      Oui dans ces conditions là en particulier c’est très mystique !
      Haha c’est une bonne idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: