Sac Costa Rica vêtements légers
Amériques,  Conseils de voyageuse,  Costa Rica

Dans mon sac pour le Costa Rica

En voyage au Costa Rica, il faut savoir se préparer à tous les temps (sauf la neige, à la limite). Entre saison sèche et saison des pluies, forêts tropicales et montagnes, des plages aux randonnées, on trouve toutes les situations. Je vous présente le contenu de mon sac pour le Costa Rica, éprouvé par mon écovolontariat de 6 mois !

Que mettre dans son sac pour le Costa Rica en fonction des saisons

Il y a deux saisons principales au Costa Rica : la saison sèche et la saison des pluies, ou saison verte. La première dure de décembre à avril. C’est aussi la haute saison, il y a davantage de touristes et les prix augmentent. La saison humide dure de mai à novembre, il pleut fréquemment mais les chaleurs sont plus supportables.

Le Costa Rica est un pays tropical, mais le climat n’est pas uniforme sur tout le pays. La côte Caraïbes et la côte Pacifique sud (où j’ai passé le plus clair de mon temps) sont particulièrement humides.

L’intérieur des terres, où se trouve San Jose notamment est plus tempéré. Les températures ne sont pas trop élevées et il fait moins humide.

Les zones montagneuses enfin, comme dans la cloud forest de Monteverde, sont situées en altitude (normal pour des montagnes en même temps). Le climat y est frais, humide et venteux.

Sac Costa Rica vêtements pour la forêt humide
Dans la cloud forest de Monteverde, il faisait plus frais. Je portais un simple pantacourt de yoga, confortable et qui sèche vite, avec une doudoune légère et mes fidèles chaussures de randonnée.

À noter également que le Costa Rica étant situé sous les Tropiques, le soleil se couche tôt en toutes saisons. De même, l’aube et le crépuscule durent peu de temps. Il faut bien prévoir son coup pour profiter du coucher de soleil à l’happy hour !

La diversité des climats fait qu’il n’y a pas vraiment de saison idéale pour découvrir le Costa Rica. Chaque période a ses avantages et ses inconvénients.

Selon la saison et les régions que vous visitez, vous pourrez adapter le contenu de votre sac pour le Costa Rica. Mais l’idéal reste bien sûr de pouvoir être préparé à toutes les situations, le temps change vite sous les Tropiques !

S’habiller pendant la saison sèche et sur les côtes

Durant la saison sèche, les températures peuvent atteindre les 30°C sur les côtes. Le taux d’humidité reste élevé quand on a l’habitude des climats européens. Le terme de saison sèche ne signifie pas qu’il n’y a pas de précipitations, il peut pleuvoir occasionnellement, mais le soleil tape fort.

Prévoyez dans votre sac pour le Costa Rica des vêtements légers. Préférez des matières naturelles qui respirent et qui sèchent vite. Entre l’humidité ambiante et la transpiration, on est vite trempés.

Pendant mon séjour, j’ai vu de nombreux vêtements et chaussures moisir car rien ne sèche correctement. Oubliez les matières comme le cuir ou le daim, même synthétiques, c’est la foire aux moisissures.

Sac Costa Rica vêtements légers
Dans la réserve de Rainmaker, il fait chaud et on peut se baigner régulièrement. Je n’avais pris que des baskets légères, et un short par dessus mon maillot de bain. Sans oublier bien sûr un petit sac à dos pour transporter mon appareil photo et ma gourde.

Au niveau des chaussures, des petites baskets légères sont pratiques pour tout les jours, pour se balader en ville ou pour des randonnées faciles. Pour aller à la plage, ou partir à la chasse aux cascades, les sandales type randonnée sont un must que j’ai regretté de ne pas avoir.

Vous verrez tout le monde en porter là-bas, on en trouve même des jolies aujourd’hui, promis ! Choisissez une paire qui ne craint pas l’eau, de façon à pouvoir vous baigner avec, mais avec de bonnes attaches et une semelle épaisse pour pouvoir randonner.

Qu’est-ce qui est culturellement acceptable ?

Après avoir voyagé en Asie du Sud-Est et avoir dû adapter en conséquence mes tenues pour visiter les temples, j’essaie de me renseigner sur ce qui est culturellement acceptable dans un pays.

Le Costa Rica, comme beaucoup de pays d’Amérique Latine, est en majorité catholique, mais il n’y a pas vraiment de restrictions vestimentaires. Comme en Europe, on évite de se balader à moitié nus ou en maillot de bain dans la ville, mais ça reste du sens commun.

Vous pouvez emmener des shorts et des jupes, des jolies robes, des vêtements de plage. Ce n’est pas parce que je conseille des habits plus techniques pour vous préparer aux randonnées que les jolis vêtements pour profiter des vacances et des sunset drinks sont à oublier !

À l’intérieur des terres, c’est un peu différent. Soit il y fait plus froid, donc vous n’aurez de toute façon pas envie de mettre des vêtements peu couvrants. Soit vous serez à San Jose, où le style vestimentaire est beaucoup plus « urbain ».

Vous verrez souvent les locaux porter des jeans longs, même dans les villes au bord de la mer. Ils sont forcément plus habitués à la chaleur et peuvent se permettre de porter ce genre de vêtements sans cuire à l’étouffée. Mais à moins de rester vivre en ville, je ne recommande pas de prendre un jean.

S’habiller pendant la saison des pluies et en altitude

Pendant la saison des pluies sur les côtes, les précipitations sont fréquentes et les températures deviennent plus supportables. Il faut surtout se prémunir de la pluie.

En altitude, en plus des précipitations, il y a souvent du brouillard et/ou du vent, les températures chutent. Il faut prévoir en fonction de l’humidité mais aussi du froid, une chose à laquelle on ne s’attend pas forcément en visitant cette destination tropicale.

Là encore il est important d’emporter des vêtements qui sèchent vite dans votre sac pour le Costa Rica. Une veste imperméable à capuche me paraît une nécessité. Vous ne pourrez pas tenir très longtemps avec les ponchos de pluie en plastique vendus dans la supérette du coin.

Prévoyez au moins un pantalon et un pull type polaire, voire une veste légère mais chaude pour parer au froid. Surtout si vous décidez de randonner dans les montagnes ou sur les volcans.

Sac Costa Rica chaussures de randonnée
Mes fidèles chaussures de randonnée, mon indispensable pendant ces 6 mois.

Au niveau des chaussures, je sais que certains emmènent ou achètent sur place des bottes en caoutchouc. Selon vos activités ça peut faire l’affaire mais je trouve ça assez inconfortable et étouffant.

Pour avoir passé pas mal de temps sous la pluie, des bonnes chaussures de randonnée waterproof font parfaitement l’affaire. Vous pouvez trouver des premiers prix de très bonnes qualités dans les magasins de sport.

Privilégiez là aussi des matières qui respirent et qui sèchent vite. Je me suis déjà retrouvée sous une pluie si torrentielle que mes chaussures se sont totalement remplies de l’eau qui coulait le long de mes jambes.

S’habiller pour les randonnées et écotours

En voyage dans cette destination réputée écoresponsable, vous aurez peut-être envie de faire des randonnées ou des écotours. Les écotours consistent généralement en des circuits pour observer la vie sauvage, dans la forêt, en montagne ou en mer par exemple. Vous pourriez donc avoir besoin d’affaires un peu plus techniques dans votre sac pour le Costa Rica.

Pour des randonnées simples, des écotours en pleine journée ou si vous prévoyiez une petite baignade, un short fera l’affaire. De même, des baskets ou des sandales de randonnée seront suffisantes.

Sac Costa Rica Tenue de terrain
Ma tenue de lumière pendant mon écovolontariat : pantalon de randonnée plein de poches et qui se transforme en short, chaussures de randonnée, casquettes de touriste et talkie-walkie.

Pour des randonnées plus difficiles, des treks ou des écotours de nuit, un pantalon large et confortable sera utile pour vous protéger du froid ou des piqûres d’insectes. Selon le type d’écotours ou si vous faites de l’écovolontariat, c’est un must pour vous protéger des insectes et des serpents.

Ce n’est pas le plus sexy, mais les pantalons de randonnée dont on peut retirer les jambes pour en faire un short sont vraiment l’idéal dans ces cas-là. De bonnes chaussures de randonnée seront aussi plus confortables et protectrices.

Les accessoires à mettre dans son sac pour le Costa Rica

Impossible de partir sans au moins un maillot de bain. Entre les plages, les cascades et les sources chaudes, il y a toujours une occasion de se baigner, au Costa Rica. Lunettes et chapeau seront utiles pour vous protéger du soleil, pendant la saison sèche.

À un niveau plus technique, il peut être intéressant d’emmener des jumelles. Vous pourrez mieux observer la faune et même prendre des photos à travers la lentille.

Une lampe torche ou une lampe frontale est bien pratique le soir, la nuit tombe très vite et tôt. Ça peut également servir pendant les écotours de nuit, pour repérer des amphibiens ou des paresseux à deux doigts. L’idéal est d’avoir une lampe équipée d’un filtre rouge, qui perturbe moins les animaux pendant les observations.

Sac à dos et gourde Costa Rica
Pour cette randonnée plutôt simple dans un climat chaud, j’avais pris mes chaussures de randonnée et un pantacourt de yoga. J’avais également un sac à dos avec plein de poches et ma gourde.

Pensez à prendre un bon sac à dos pour transporter vos affaires et surtout votre eau, on se déshydrate très vite. Un sac étanche type dry bag peut être intéressant pour protéger vos affaires de la pluie et du sable, ou si vous partez en mer faire du whale-watching comme je l’ai fait à Uvita.

Vous pouvez prévoir des accessoires zéro-déchet pour limiter votre impact pendant ce voyage. Par exemple, emmenez votre propre gourde pour éviter les bouteilles en plastique. Vous pourrez la remplir directement au robinet, l’eau est potable au Costa Rica. Je l’ai bue pendant 6 mois, tout comme les autres écovolontaires, et je n’ai jamais été malade.

La trousse de toilette pour le Costa Rica

Chacun ses indispensables pour la trousse de toilette. Sachez juste que l’humidité est telle que les crèmes hydratantes ne sont pas forcément nécessaires (à part en après-soleil), ma peau n’a jamais été aussi belle. Toujours à cause de l’humidité, le maquillage ne tient pas.

Pour les maux les plus courants (rhume, maux de tête ou de ventre, diarrhée), vous pourrez trouver très facilement des médicaments en vente libre dans les supérettes. Ils sont proches, voire identiques, de ceux qu’on trouve aux États-Unis et au Canada. Pas besoin de surcharger son sac.

Si je devais vous conseiller juste deux indispensables, ce seraient bien sûr la crème solaire et l’anti-moustique. Pendant les randonnées, en mer ou à la plage, un coup de soleil est vite arrivé. Pensez à sélectionner une crème solaire écoresponsable pour limiter votre impact pendant les activités aquatiques.

Quant aux moustiques, ils viendront vous dévorer à la nuit tombée ou dans la forêt, même en plein jour. Privilégiez des formulations bio et respectueuses de l’environnement et de votre santé, si possible !

Vous y êtes allés au Costa Rica ? Quels seraient vos essentiels à recommander ?

Signature Blue Ashes Travel

Pin Dans mon sac pour le Costa Rica
Formulaire newsletter after content

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle vous parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: