Michelada, guacamole et tortillas
Amériques,  Mexique,  Récits de voyageuse

Voyager en cuisine – Que manger au Mexique ?

J’adore manger. Je pourrais vous laisser avec cette information et des photos mais ce ne serait pas très utile ! J’adore manger et d’autant plus découvrir les plats locaux en voyage. Au cours de mon voyage au Mexique, j’ai pu découvrir et profiter de la cuisine mexicaine.

Lire aussi : Itinéraire pour un premier voyage en solo au Mexique

Et la décoration mexicaine !

Les spécialités de la cuisine mexicaine

Dès mon premier jour, j’ai essayé un restaurant recommandé par mon auberge, spécialisé dans les fruits de mers et poissons. C’est là que j’ai découvert mon plat préféré au Mexique, que j’ai probablement consommé au moins un jour sur deux : le ceviche. Il existe des variantes, mais il s’agit d’un plat à base de poisson cuit par du jus de citron, agrémenté d’oignons, de tomates, d’avocats et de coriandre. C’est un plat très frais et léger, parfait pour les températures mexicaines !

Bien sûr, le Mexique est également le pays des chips tortillas, accompagnées de la sauce salsa ou du guacamole. Pour nos papilles européennes, habituées aux chips tortillas industrielles, les tortillas mexicaines peuvent paraître fades. C’est parce qu’elles sont faites maison à partir de tortillas de maïs nature, pour accompagner les sauces ou le ceviche. C’est un snack parfait au bord de la mer.

Ceviche et tortillas
Ceviche et tortillas au bord de la mer

Pour des plats plus consistants, quoi de mieux que les burritos et autre variantes à base de tortillas ? Fait intéressant, si le burrito fait aujourd’hui partie de la cuisine mexicaine, ce n’est pas un plat traditionnel. Le burrito aurait été inventé relativement récemment, et on peut dire qu’il s’est plutôt bien exporté. Il s’agit d’une tortilla de maïs garnie de viande et accompagné de divers légumes et condiments.

La cuisine mexicaine offre beaucoup de plats délicieux qui existent autant dans des variantes végétariennes qu’à base de viande. C’est le cas notamment des empenadas, de petits chaussons qu’on peut farcir aussi bien de viande que de légumes. Comment s’y retrouver dans les dizaines de variantes ? Voici un petit aperçu du vocabulaire culinaire au Mexique :

PolloPoulet
TerneraBœuf
CerdoPorc
MariscosFruits de mer
CamaronesCrevettes
PescadoPoisson
QuesoFromage
VegetalesLégumes

Pour arroser la cuisine mexicaine

Côté sans alcool, une boisson originaire d’Espagne est très populaire au Mexique : l’horchata. C’est une boisson sucrée très rafraichissante, qu’on peut acheter pour quelques pesos à tous les coins de rue, sur les stands de fruit. L’horchata est faite à base d’un tubercule appelé le souchet, d’eau et de sucre.

Je ne suis pas friande d’alcool fort, mais impossible de ne pas parler des alcools les plus célèbres du Mexique, la Tequila et le Mezcal, tout deux à base d’agave. Je ne pourrais pas vraiment vous conseiller de ce côté là, mais pour les plus aventureux, sachez qu’il est possible de consommer du Mezcal agrémenté de toute sorte de bestioles (larves, scorpions et autres joyeusetés).

Michelada, guacamole et tortillas
Michelada, guacamole et tortillas

On peut enfin arroser la cuisine mexicaine de ses célèbres bières, comme la Sol ou la Corona, préférée de Dominic Toretto et Jacques Chirac (appréciez les références). Pour les amateurs d’épices, les mexicains ont inventé la Michelada. Cette boisson à base de bière, de jus de citron et de tabasco est servie dans un verre couronné de gros sel.

Pour éviter de tomber malade

Pour finir sur une touche glamour et optimiste, comment éviter de tomber malade en découvrant la cuisine mexicaine ? Il est bien connu que ce type de cuisine peut être épicé. Si vous y êtes sensibles, n’hésitez pas à demander sans épices :

¡ Sin especias por favor !

À un niveau plus sanitaire, veillez à ne pas consommer l’eau du robinet. De même, il est généralement conseillé d’éviter les glaçons, ou alors de s’assurer qu’ils sont industriels (à base d’eau minérale). Attention également aux fruits mal lavés.

Quand à la provenance de la nourriture, vous connaissez le dicton « À Rome, faites comme les Romains » ? La même règle s’applique quand on mange à l’étranger : mangez où mangent les locaux. Et si ça ne vous inspire pas, écoutez votre instinct et allez voir ailleurs. Mais n’oubliez pas d’essayer les choses ! Je trouve que découvrir la nourriture locale est une part importante du voyage.

Je n’ai bien sûr pas goûté toute la richesse culinaire que le Mexique a à offrir, alors dites moi, qu’est-ce que j’ai oublié ?

Signature Blue Ashes Travel

Abonnement newsletter
Pin Cuisine mexicaine

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error:

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir du contenu exclusif et les derniers articles !