Toronto et Chutes du Niagara vue des Chutes du Niagara
Amériques,  Canada,  Excursions

Visiter les Chutes du Niagara en solo

La région de Toronto au Canada offre de nombreuses opportunités d’activités en ville mais aussi de sorties nature, entre l’archipel des Mille-Îles et les célèbres Chutes du Niagara. J’ai eu l’occasion de passer un weekend à Toronto au retour de mon voyage au Mexique et je me refusais à quitter le Canada sans avoir vu les Chutes du Niagara.

Lire aussi : Itinéraire pour un premier voyage en solo au Mexique

Chutes du Niagara

Toronto, point de départ des Chutes du Niagara

Toronto est une ville dynamique, la plus grande du Canada. Elle est très bien desservie depuis le Québec notamment par les bus Greyhound (on parle de 5h de voyage minimum cependant). C’est également l’une des villes les plus chères du Canada, avec des appartements avec vue sur le Lac Ontario qui se vendent facilement pour au moins un million de dollars canadiens.

Centre Ville de Toronto

Parmi les quartiers incontournables on peut citer Yongee-Dundas, quartier branché et plein d’opportunités de shopping, avec ses grands malls à l’américaine.

Quartier de Distillery District, Toronto

Le quartier historique de Distillery District est un vrai voyage dans le temps, avec ses briques rouges et ses petites rues piétonnes. On y trouve des galeries d’art, des brocantes branchées et des petits restaurants.

Quartier de Distillery District, Toronto

Figure emblématique de la skyline de Toronto, la tour CN bien sûr, que l’on peut gravir mais c’est loin d’être gratuit ! J’ai préféré me rafraîchir près des fontaines de Nathan Phillips Square, à l’hôtel de ville.

Parvis de l'Hôtel de Ville, Toronto

Se rendre aux Chutes du Niagara depuis Toronto

Pour se rendre aux Chutes du Niagara depuis Toronto, le moyen le plus accessible reste de prendre le bus avec Greyhound. Vous pouvez réserver vos billets sur Busbud (testé et approuvé) et vous arriverez au terminal des bus de la ville de Niagara Falls, pour moins de 20$. Attention au départ des bus, certains partent de l’aéroport (accessible depuis le centre-ville par une navette donc coût supplémentaire) et d’autres de Toronto Coach Terminal, la gare routière située en plein centre ville.

Architecture de Toronto

Une autre solution, outre louer une voiture, est de booker avec un tour opérateur. Il existe toutes sortes de tours et donc de budget, selon ce qui est inclus. J’ai personnellement choisi cette option, mon hostel proposant des tours avec pick-up de l’hostel, transport à Niagara Falls, visite de Niagara-on-the-Lake et des vignobles et dégustation de vin, le tout pour environ 60$CAD.

Parvis de l'Hôtel de Ville, Toronto

Je ne regrette pas d’être partie avec ce tour, puisqu’à part les chutes, il n’y a pas grand chose à faire à Niagara Falls à moins d’être amateur de casino. J’ai donc apprécié de pouvoir découvrir Niagara-on-the-Lake et les vignobles (et boire du vin…), que je n’aurais pas pu visiter si j’étais venue en bus.

Quartier de Distillery District, Toronto

Visiter les Chutes du Niagara

Les chutes du Niagara sont situées sur la rivière du même nom, qui circule à la frontière entre le Canada et les États-Unis. On peut donc visiter les chutes depuis les deux pays, avec les Chutes Américaines et le Voile de la Mariée du côté américain et la Chute Fer-à-Cheval du côté canadien.

Lire aussi : Visiter la chute Montmorency à Québec

Chutes du Niagara

L’activité préféré des visiteurs aux Chutes du Niagara est bien sûr d’aller faire un tour en bateau au plus près des cascades et en revenir comme des rats mouillés. C’est une expérience à ne pas manquer, on se rend compte au plus près de toute la splendeur et du débit titanesque des chutes, mais je recommande de le faire en été, on est vraiment bien arrosés.

Chutes américaines

Deux compagnies se partagent le monopole des tours en bateaux, une par pays. Du côté américain, c’est Maid of the Mist (Demoiselle de la Brume) qui équipe ses clients de ponchos bleus et les mène à la douche. Du côté canadien, c’est Hornblower qui nous équipe de ses ponchos rouges. Les bateaux sont remplis à craquer de tous ces lutins rouges ou bleus, ce n’est pas l’instant le plus glamour mais c’est efficace pour se protéger de la brume. Le capitaine plaisante sur l’utilité de ces ponchos pour identifier de quel côté de la rivière ramener les personnes tombées à l’eau.

Brume des Chutes du Niagara Américaines

D’après la guide, les Chutes du Niagara ont un long historique de têtes brulées qui ont cherché à sauter depuis le sommet et en sortir vivant, au moyen de diverses techniques (tonneaux y compris). La descente des chutes est illégale dans les deux pays mais un certain nombre de personnes s’y sont risqués, avec plus ou moins de succès.

Hornblower, Chutes du Niagara

Visiter Niagara-on-the-Lake et les vignobles

Si vous choisissez de partir avec un tour organisé, le petit village de Niagara-on-the-Lake est un arrêt populaire. Ce petit village canadien est une destination très prisée des retraités en Ontario, avec ses jolies maisons de style colonial et garnies de fleurs.

Prince of Wales Hotel, Niagara-on-the-Lake

La suite du tour inclut un tour des vignobles, qui peut être plus ou moins élaboré selon le tour choisi. Le Canada s’ouvre de plus en plus à la viticulture, en particulier en Ontario, qui possède le plus de vignobles dans le pays.

Vignobles de Niagara-on-the-Lake

Les vignobles canadiens sont surtout connus pour leur vins de glace, élaborés à partir de grains de raisins gelés (pratique quand on connaît les hivers canadiens). Ces vins plairont surtout aux amateurs de vins doux, ils sont très sucrés.

Chutes du Niagara

Alors, qui est tenté par un petit tour de la région de Toronto ? Vous avez visité les Chutes du Niagara ?

Signature Blue Ashes Travel

Abonnement newsletter
Pin Toronto et Chutes du Niagara

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

2 Comments

  • Amélie

    On revient de Toronto mais nous ne sommes pas allés aux chutes, j’avais lu que les billets étaient à 80$ … si c’était 20$ on aurait pu le faire finalement .. pas grave on reviendra 🙂

    • Sarah

      Tout dépend de la façon de s’y rendre, en tour opérateur (ça dépend aussi de ce qui est inclus avec), en louant une voiture ou en prenant le bus avec Greyhound. Après le prix de 20$ vaut pour 2016, ça a pu changer depuis ! Je vous souhaite de revenir en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error:

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir du contenu exclusif et les derniers articles !