Accessoires zéro-déchet en voyage pissenlit
Consommation responsable,  Voyage écoresponsable

8 accessoires zéro-déchet en voyage

Le voyage est une passion polluante. Les transports, les hébergements, les activités génèrent des déchets dans les lieux visités. Un paradoxe difficilement acceptable quand on veut voyager responsablement.

Heureusement, il est toujours possible de s’améliorer et de limiter son impact en voyage. Retrouvez aujourd’hui mes 8 accessoires zéro-déchet favoris à emmener en voyage, ainsi que 3 points sur lesquels je dois encore faire des efforts.

Accessoires zéro-déchet en voyage plage oiseau

1. Une bouteille réutilisable

Gourdes isothermes Gaspajoe

Difficile de faire une sélection d’accessoires zéro-déchet en voyage sans mentionner la base : la bouteille réutilisable.

Il y en a pour toutes les contenances, tous les besoins : de la soupe au café en passant par les infusions de fruits… ou l’eau, tout simplement. Une chose est sûre, les gourdes sont à la mode, alors impossible de ne pas trouver le modèle de ses rêves.

2. Des couverts réutilisables

Couverts en acier Monbento

Avoir toujours des couverts réutilisables sur soi, c’est l’idéal pour ne pas se retrouver à devoir accepter des couverts en plastique ou manger avec les doigts, quand on mange à l’extérieur.

Il existe maintenant des versions très nomades qui se feront oublier dans nos sacs. Les miens viennent de Monbento, je les préfère en métal mais il existe aussi des alternatives en bambou par exemple.

Dans le même rayon, pour ceux qui ne peuvent pas se passer de pailles dans leurs boissons, il en existe des modèles pratiques, à emporter partout.

3. Un sac pliable et un tote-bag

Tote bag en coton biologique Hakuna Taka

J’aime beaucoup les tote-bag, pour transporter des courses, ou même comme sac de tous les jours. J’en emmène toujours en voyage comme sac de plage, pour le linge sale… ou pour quand je n’ai plus de place dans mon sac principal !

Il en existe de toutes tailles et motifs. On le choisira de préférence en coton bio ou tout autre matière naturelle et durable.

J’ai également toujours un petit sac pliable avec moi. On en trouve dans toutes les grandes surfaces. Légers et peu encombrants, ils sèchent vite et se rangent dans de petites pochettes. Ils prennent moins de place que les tote-bags donc je peux toujours en avoir sur moi, pour des courses imprévues, transporter mes déchets, etc.

4. Des petits sacs en papier ou en tissu

Emballages à la cire d’abeille Abeego

C’est une habitude que je commence tout doucement à adopter. J’essaie de prendre avec moi des petits sacs à vrac en tissu, ou des sacs en papier récupérés à l’occasion d’un achat au marché ou à la boulangerie.

Ça ne fonctionnera pas dans tous les situations mais pour manger à l’extérieur ou pour cueillir des fruits (dans le respect des lois et de la nature !), c’est très pratique. On peut les utiliser pour du pain, des viennoiseries, des fruits, etc.

Dans le même style, je n’ai pas encore pris l’habitude de voyager avec du bee’s wrap (ou leur alternative vegan à la cire végétale) mais ça peut être intéressant pour certains types de nourriture en voyage, comme les sandwiches.

Ce sont des tissus imbibés de cire et qui remplacent le film plastique ou le papier aluminium. Ils sont lavables à l’eau froide et réutilisables.

En fin de vie, on peut composter les bee’s wraps ainsi que les sacs à vrac (s’ils sont en matière naturelle), après les avoir découpé en petits morceaux. Pour les sacs en papier, on les met dans le bac de recyclage.

5. Une boîte pour la nourriture

Boîte en inox Hakuna Taka

J’en utilise au quotidien quand je prépare mon déjeuner pour manger à l’extérieur (bon, ce n’est pas aussi fréquent que je le voudrais…). Mais c’est aussi très pratique en voyage, pour des piques-niques, des randonnées ou pour économiser en évitant de manger à l’extérieur.

J’utilise la même boîte en plastique à deux étages depuis des années mais les modèles de randonnées en inox, légers, solides et plus safe pour la santé me font de l’œil !

6. Des cosmétiques solides

Shampooing solide Lamazuna

Les cosmétiques solides sont les meilleurs amis du voyageur écoresponsable : ils ne fuient pas, sont durables, légers et souvent multifonctions, ce qui les rend nomades et économiques. Leur composition est aussi généralement plus propre.

Shampooing, dentifrice, savon, déodorant… il existe une version solide pour tout ces produits. Je vous prépare un article plus détaillé sur ma trousse de toilette minimaliste et zéro-déchet en voyage.

Pour les transporter, j’utilise des petites boîtes en métal récupérées à droite, à gauche, ou des petits pochons en tissu comme ceux dans lesquels on offre les bijoux.

7. Des protections hygiéniques réutilisables

Kit serviette lavable et cup menstruelle Plim x Lamazuna

Même pour les règles, il y a un accessoire zéro-déchet en voyage ! Cup menstruelle, serviettes lavables, culottes de règle… chacune sa préférence mais elles sont peu encombrantes, écologiques et économiques sur le long terme.

On peut rincer sa cup partout avec sa gourde. Pour les serviettes et culottes, un lavage à la main avec du savon de Marseille avant un passage en machine et c’est réglé.

8. Des cotons lavables

Carrés démaquillants en coton biologique Hakuna Taka

Je suis passée récemment aux cotons lavables et je m’en sers également comme lingettes en les imbibant d’eau. Les lingettes, ça sauve la vie : mains sales, toilette de chat en randonnée ou après un long déplacement…

Sinon, ces cotons lavables serviront dans les cas habituels : pour retirer le maquillage, appliquer un produit… Je dois encore prendre l’habitude de les emporter au quotidien.

Dans le même ordre d’idée, il est temps de passer aux mouchoirs en tissu ! À faire soi-même avec des chutes de tissu ou à acheter, l’idéal est d’en choisir en matière naturelle, compostable en fin de vie.

Accessoires zéro-déchet en voyage : mes 3 points à améliorer

Je ne prétends pas être irréprochable en matière d’écologie, loin de là. J’essaie de faire de mon mieux pour limiter mon impact, et ça passe par l’utilisation de ces accessoires zéro-déchet en voyage.

Parfois je les oublie, parfois ils ne sont pas adaptés, mais ils m’aident à faire des efforts pour améliorer mon mode de vie. Et je peux encore mieux faire ! Voilà les 3 prochains points sur lesquels je veux travailler.

1. Le rasoir de sûreté

Rasoir de sûreté Hakuna Taka

J’utilise encore des rasoirs jetables, que je fais durer longtemps. J’ai entendu parler des rasoirs de sûreté, ces rasoirs durables en métal dont on ne change que les lames. Mais deux aspects de la chose me font hésiter : 1) ça ne passe pas en avion et 2) c’est beaucoup plus tranchant que les rasoirs jetables.

Alors au final, après mes bonnes résolutions écologiques, j’ai décidé de réduire l’avion, très polluant, donc le premier problème n’en est plus vraiment un. Si je dois vraiment prendre l’avion, je pourrais prendre un vieux rasoir jetable pour cette fois.

Concernant le second problème, j’ai peur que le rasoir de sûreté soit trop tranchant pour des petites zones fragiles comme les aisselles, par exemple. Après, beaucoup de femmes recommandent cet accessoire zéro-déchet, donc j’imagine que c’est utilisable même hors rasage de la barbe.

J’ai bien l’intention de tester, je ferais un retour dans un article à ce moment. Si vous utilisez vous-même un rasoir de sûreté, n’hésitez pas à partager votre avis !

2. Le papier toilette de secours

Les mouchoirs, pour leur usage « officiel », peuvent être remplacé par des alternatives en tissu. Mais reste un passage, classique en voyage, auquel je n’ai pas trouvé de solutions zéro-déchet : les toilettes sans papier. Soit qu’il n’y en a plus, soit qu’il n’est pas fourni. Les mouchoirs en papier sauvent la vie dans ces cas là.

Donc je me demande encore comment trouver une alternative zéro-déchet dans cette situation. En attendant je stocke les serviettes en papier quand on m’en donne, en guise de papier toilette de secours. Si vous avez des solutions, partagez (on n’a pas peur de l’anti-glamour par ici).

3. Les gourdes ou pailles filtrantes

Les gourdes filtrantes Watertogo sont bien connues, mais le filtre est à changer

J’utilise ma bouteille réutilisable au quotidien, mais ça ne fonctionne que pour les pays où l’eau est potable. En Asie du Sud-Est par exemple, j’ai dû acheter régulièrement de l’eau en bouteille et je ne trouvais pas de solutions de recyclage.

L’idéal serait donc d’investir dans des moyens de filtrage de l’eau. Mais je peine à trouver une solution qui me convienne. Toutes les alternatives ne filtrent pas les mêmes choses, entre virus, métaux lourds, bactéries, etc. J’aimerais trouver une alternative complète.

Dans le cas de filtres, il faut les remplacer et les composants ne sont pas toujours recyclables, donc il y a production de déchets.

J’ai aussi entendu parler d’une solution au charbon, mais il semble mettre un certain temps à faire action et je ne sais pas s’il peut entièrement dépolluer l’eau. Alors si vous avez des solutions, je suis preneuse !

À votre tour, quels accessoires zéro-déchet vous recommanderiez en voyage ? Vous avez des améliorations, des solutions à suggérer ?

Signature Blue Ashes Travel

Pin Accessoires zéro-déchet en voyage
Formulaire newsletter after content

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle vous parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: