Couverture Brooklyn Bridge
Amériques,  États-Unis,  Récits de voyageuse

Traverser la frontière Canada-USA

Lors de mon expatriation au Canada, j’ai profité de la proximité avec la frontière Canada-USA pour enfin visiter New-York, et y passer le  Nouvel An. En expatriation au Canada, l’Amérique est une destination accessible, même pour les budgets limités comme ceux des étudiants. Je vous laisse découvrir mon organisation du voyage, mais en guise de trailer et pour aérer le texte, je vous laisse avec les premières photos du séjour, lors du dernier lever de soleil de l’année 2015, sur le Brooklyn Bridge.

NYC depuis Montréal en bus

J’ai passé 4 jours à New-York, du 31 Décembre au 3 Janvier, avec ma co-expatriée Cynthia. Nous avons pris le bus depuis Montréal, ce qui représente entre 7 et 8 heures de trajet. Le billet nous a coûté 180 CAD environ (je savoure cette période de ma vie où je suis à 120 euros de New York), c’est probablement le moyen le plus économique, à moins de louer une voiture à plusieurs. Nous avons voyagé la nuit du 30 et au retour, la nuit du 3. Le plan était de passer la nuit dans le bus pour économiser une nuit à New-York, ce qui paraissait une idée brillante, mais il ne faut pas s’attendre à arriver frais et dispo à New-York.

Brooklyn Bridge Vue de la Skyline

Traverser la frontière Canada-USA

Le bus s’arrête à moins d’une heure de Montréal, à la frontière Canada-USA : là, tous les passagers descendent, et il faut se préparer à un petit interrogatoire avec un agent. Cet entretien est complètement aléatoire, on peut tomber comme moi sur quelqu’un qui se contentera de poser les questions basiques (où je vais, d’où je viens, pourquoi je voyage, etc.), comme sur quelqu’un de plus suspicieux. Ça peut conduire à des dialogues surréalistes où, en substance, Cynthia explique que nous allons dormir chez un type que nous n’avons jamais vu et que nous avons rencontré sur internet (présenté comme ça, le couchsurfing peut faire peur !).

Brooklyn Bridge Vue sur le fleuve

J’ai du mal à comprendre les gens qui ne ressentent aucune pression, voire qui font les malins à la frontière. J’avais beau être dans la légalité la plus totale, je n’étais vraiment pas tranquille (Ce qui m’a conduit à dire que j’allais « aux US ». À la frontière Canada-USA. Captain Obvious a besoin d’un quart d’heure pour se souvenir qu’elle va à New-York). Ce petit échange est entrecoupé, pour les citoyens non-américains, du remplissage d’un petit formulaire vert : l’exemption de visa.

Les autorisations

Lorsqu’on transite ou qu’on arrive sur le sol américain par voie aérienne il faut être muni de l’ESTA, qui est payant. Lorsqu’on transite par voie terrestre, on paye l’exemption de visa, qui coûte 6 dollars américains (prévoir du liquide ou avoir une carte de crédit) et donne le droit à un petit papier vert agrafé dans le passeport.

Brooklyn Bridge Balade

Attention à ce petit papier vert, je n’ai pas le souvenir qu’on me l’ait dit, mais passé un certain délai (3 mois il me semble) il faut avoir rendu ce petit papier à la frontière au risque d’être interdit sur le territoire américain pour une certaine durée (qui se compte en années). Si vous ne prévoyiez pas de retourner aux États-Unis dans ce délai, n’oubliez pas de le donner aux policiers à la frontière avec le Canada, au retour. Sinon, si comme moi vous partez par exemple à Boston quelques semaines plus tard, ça vous évitera de repayer les 6 dollars, et même de sauter l’entretien.

Brooklyn Bridge Buildings

Ces formalités terminées, le bus repart et s’arrête environ 3 heures plus tard à Albany, petite gare perdue, où il y a obligation de sortir du bus pour une petite pause. Ensuite, New York, New York. La nuit aura été courte et souvent interrompue, mais vous ouvrez les yeux sur New York !

Brooklyn Bridge Jogger

Nous sommes arrivées à New York un peu après 6h, et nous avons décidé, pour fêter notre arrivée, de filer directement au pont de Brooklyn, pour saluer le lever du soleil. Le réseau de métro de New-York étant ce qu’il est (compliqué, encombré, longue attente), nous n’avons pas pu arriver avant le lever du soleil à proprement parler, mais nous avons pu apprécier les couleurs magnifiques de l’aurore, pour réaliser en douceur et en beauté que ça y est, nous étions dans la ville qui ne dort jamais.

Très bientôt, le récit de notre Nouvel An à Times Square !

À bientôt,

Sarah Ash

Signature Blue Ashes Travel

Pin Brooklyn Bridge

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Sarah est voyageuse et étudiante en conservation de la biodiversité. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *