Couverture Prendre des risques
Amériques,  Mexique,  Récits de voyageuse

Prenez des risques

Voyager en solitaire est pour certains inenvisageable, pour d’autres une routine et pour d’autres encore un rêve. C’est à vous en particulier que je m’adresse, car si vous voyagez déjà seuls, vous en connaissez les bons côtés, si vous n’êtes pas attirés par cette façon de voyager, libre à vous ! Il n’existe pas de hiérarchie du voyage entre les baroudeurs, les touristes ou les voyageurs solo. Être un touriste n’a rien d’une tare (et d’ailleurs qu’est-ce qu’un touriste exactement ?), tout comme on peut ne pas être attiré par le voyage en solitaire (Sabina de Girl vs Globe en parle très bien ici). Mais si vous hésitez encore, si vous vous sentez prêt-es à sauter le pas, cet article est pour vous.

Pourquoi tenter le voyage en solitaire ?

Prendre des risques Daring Adventure

« La vie est une aventure audacieuse ou elle n’est rien. » Helen Keller

Je pense qu’il y a des endroits et des moments dans la vie où l’on profite pleinement en étant seul, sans distraction. Certains appelleront ça du recueillement, d’autres de la méditation, peu importe. Si je ne suis pas partie totalement seule au Canada je laissais quand même derrière moi famille et amis. C’était déjà une expérience en soi, sur laquelle je suis déjà revenue dans un article d’adieu à Québec.

Prendre des risques Saut dans inconnu

Le saut dans l’inconnu.

Mais après deux semestres, j’ai fini par réaliser que ce que je faisais ne me plaisait plus. Si j’ai pu considérer avec incompréhension ces moments dans les films ou dans la vraie vie où quelqu’un hésite à quitter une mauvaise situation, aujourd’hui je sais le courage que ça prend, de décider d’arrêter une chose dans laquelle on s’est investi, avant d’en arriver à terme. Décider d’arrêter mes études et me réorienter, et dans le même temps rentrer en France, recommencer un master (avec toutes les candidatures que ça implique) a été une décision vraiment difficile, mais que je ne regrette pour rien au monde aujourd’hui.

On en est là pour le contexte, mais quel est le rapport avec le voyage en solitaire me direz vous ? Eh bien, après plusieurs mois à travailler d’arrache-pied, avec peu de temps libre, quelques week-ends par ci par là quand je me voyais déjà passer de longues semaines à arpenter le pays, j’ai décidé de m’accorder de vraies vacances avant de repartir dans le circuit. Et pourquoi pas en profiter pour enfin me lancer dans ce voyage en solitaire qui me faisait tellement envie ?

Prendre des risques Your life is your life

« Ta vie est ta vie. Ne te laisses pas abattre par une soumission moite. » Charles Bukowski

J’ai donc travaillé quelques mois puis mon choix s’est porté sur le Mexique, un pays magnifique, où le coût de la vie est bas et avec des liaisons avec le Canada relativement abordables. Soyons honnêtes : j’étais terrifiée. Terrifiée au moment de réserver les billets, terrifiée en prenant le bus pour rejoindre ma ville de départ, terrifiée pendant ma correspondance, terrifiée à l’arrivée, terrifiée dans les deux bus pour rejoindre Tulum, terrifiée de découvrir la toute première auberge de jeunesse dans laquelle j’ai jamais posé les pieds.

Prendre des risques Etre aventureux

« Ensuite, vous serez de plus en plus ambitieux et vous pousserez toujours plus loin le rêve dont vous faites l’expérience. » Alan Watts

Et je suis tombée amoureuse. Du pays, de la langue, de la nature, du soleil, de la mer, de la musique, de la culture, des rencontres dans les auberges. 10 jours hors du temps. Ne pouvoir compter que sur moi-même, me déplacer entre les villes, trouver des hébergements, rencontrer des gens, tout ça demande beaucoup mais en apporte autant. Le voyage en solitaire rend plus confiant, plus ouvert, plus débrouillard, et les bénéfices sont multiples et se répercutent dans la vie de tous les jours.

Prendre des risques Adventure awaits

L’aventure attend.

La conclusion de ce long texte est donc qu’il faut oser, se lancer. Il y a bien sûr « prendre des risques » et « prendre des risques », pas besoin de se mettre dans des situations dangereuses, ou où l’on se sent mal à l’aise, pour se prouver quelque chose. Mais rester dans sa zone de confort est probablement tout aussi dangereux, alors si vous hésitez, lancez vous ! (Comment ?) Renseignez-vous pour rassurer vos proches qui s’inquiètent de vous voir partir seul-e, soyez ouverts et ne cessez jamais de vous dépasser. Les bonnes expériences vous donneront des souvenirs pour une vie entière et les mauvaises, l’expérience pour éviter de nouvelles erreurs.


Alors, où rêvez-vous d’aller ?


À bientôt,

Sarah Ash

Signature Blue Ashes Travel

Épingler cet article

Pin Prendre des risques

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Sarah est voyageuse et étudiante en conservation de la biodiversité. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

2 Comments

  • Clea

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu dis ! En ce moment, je me sens aussi voyageuse solitaire. Et dieu que cela fait du bien ! Cette liberté, cet émerveillement bon enfant, ce tout. Je souhaite que tous les étudiants puissent bouger également ! Là tout de suite en Australie, probablement le Vietnam le temps d’une escapade et le Canada cet été c’est certain – je lis d’ailleurs tes articles avec assiduité sur le sujet ! –

    • Sarah

      Contente de lire le petit témoignage d’une voyageuse solo ! Au final je trouve qu’en groupe ou en solo, ça apporte des expériences différentes et les deux ont au final leurs avantages 🙂 Mais il y a des expériences qu’on vit seul, comme cet « émerveillement bon enfant » comme tu dis ! En tout cas tes voyages, passés et futurs, me font rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *