Couverture Nouvel An Times Square
Amériques,  États-Unis,  Récits de voyageuse

J’ai détesté le Nouvel An à Times Square

Cet article n’est pas facile. Je ne parle pas de choses personnelles ou difficiles. Je partage seulement une expérience relativement « mauvaise ». C’est difficile parce que cette mauvaise expérience s’est produite à New-York (Comment s’y rendre depuis Montréal ?). Du coup, j’ai l’impression de cracher dans la soupe comme une morveuse ingrate en me plaignant d’une chose de laquelle beaucoup de gens rêvent. Disons que je n’aide pas vraiment le cliché selon lequel les français ne savent que râler. Mais bon, j’avoue : j’ai détesté le Nouvel An à Times Square.

Nouvel An Times Square Panneaux

Times Square post-célébration.

Le truc, c’est que j’ai passé le Nouvel An à Times Square et que j’ai détesté. Si vous ne connaissez pas très bien la coutume, comme moi, l’évènement consiste à se rassembler sur Times Square pour assister à la descente d’une grande boule lumineuse le long d’une perche durant une minute, à 23h59 : c’est le Ball Drop. C’est un évènement extrêmement populaire, les gens se rassemblent dès le matin et toute la nuit est censée être animée par des spectacles et des concerts.

Et pourtant, j’ai détesté. Pour commencer, je ne suis pas vraiment convaincue par Times Square en soi. Attention, c’est vraiment un endroit impressionnant, tellement emblématique de la ville, tout est surdimensionné… Mais au final il ne s’agit que de magasins et de gigantesques écrans qui diffusent les mêmes pubs en boucle. (On a eu droit à QUATRE énormes publicités pour les mormons, merci mais non merci.)

Le Nouvel An à Times Square : l’attente, l’attente. Puis vient l’attente.

Nous sommes arrivées vers 13h, après avoir laissé nos affaires chez notre couchsurfer. Le plan était de visiter un peu, peut-être monter en haut de l’Empire State Building, puis revenir pour 16h et nous trouver une place. Le problème, c’est que beaucoup de gens étaient déjà prêts, installés au premier rang (à 13h, ce qui fait 11 heures d’attente, et ils étaient probablement arrivés avant 13h), et la foule était énorme.

Pour participer à cet évènement, il faut en gros se comporter comme du bétail : on suit les gens comme des moutons dans la file, puis on panique comme des poulets quand une zone est complète et qu’il faut se trouver une autre file, puis comme des boeufs quand est finalement parqués dans un enclos. Cet enclos devient votre monde pour les heures à venir, si vous le quittez (team petites vessies), vous n’y rentrez plus. Après avoir vu beaucoup d’enclos déjà pleins, nous avons un peu paniqué et décidé de nous en chercher un. Ça nous a pris un peu de temps, pour trouver des toilettes et acheter des provisions. Vers 15h, nous étions prêtes, déterminées à ne pas boire plus d’un verre d’eau chacune d’ici minuit.

Nouvel An Times Square Foule

Qui a parlé de bétail ?

Si vous n’avez pas encore fait le calcul, ON A ATTENDU NEUF HEURES. Je ne m’en remets toujours pas, d’avoir été capable d’attendre, dehors, debout, noyée dans la foule, dans le froid pendant NEUF HEURES. Pour vous dire la vérité, j’ai vite abandonné et me suis assise régulièrement sur le goudron. À un certain moment dans la nuit, je me suis assise une dernière fois et ai décidé que l’arrivée même de Barack Obama ne me ferait pas me lever. Mais je ne l’aurais probablement pas vu de toute façon.

Jamais de ma courte vie je n’ai attendu sans rien faire pendant si longtemps. Je commence à appréhender la douleur des femmes enceintes en travail pendant 12h. Nous avons combattu l’ennui avec des jeux : blind test, « qui suis-je », tout en « updatant » notre situation à la GoPro, ce qui a abouti sur une vidéo hilarante de 9 minutes. Je n’ai pas testé, mais je pense que visionner cette vidéo en accéléré ressemblerait à ces vidéos de fruits qui pourrissent lentement, sauf qu’à la place de pommes, il y a Cynthia et moi avec plus de couches de vêtements et moins de vie sur nos visages.

Nouvel An Times Square Mauvais

La tête « plus-que-25-minutes ».

1°C ce n’est pas froid

En vrai, ce n’est pas vraiment froid quand on vient de quitter Québec sous la neige, avec une confiance telle en la météo de New-York qu’on n’apporte qu’une simple veste au lieu de son gros manteau d’hiver. Que j’ai regretté cette décision. Au début, ça avait l’air d’aller, mais d’heures en heures, nous avons lentement congelé jusqu’à ce que le vent nous achève la nuit venue. Soudain, on espère que cette foule qui nous fatiguait quelques heures plus tôt vienne plutôt nous coller. Cynthia a semblé à deux doigts d’être vraiment mal à cause du froid (mais sa fierté l’aurait probablement fait rester, même aux portes de la mort). Donc même s’il ne neige pas, ça ne signifie pas qu’il ne fait pas horriblement froid à New-York.

L’incroyable organisation du Nouvel An à Times Square

On pourrait croire que pour un évènement comme celui-là, un once in a lifetime, tout serait incroyable ? Parce que non. Je n’ai pas compté les écrans à Times Square, mais je peux vous dire qu’ils étaient assez nombreux pour éclairer les choses comme en plein jour. Certains paraissaient aussi grands que des stades de foot, me laissant penser que même si nous étions assez éloignées de la scène, on ne manquerait rien. Que nenni, ces écrans font la promo du dernier tube de Selena Gomez, point à ligne. Nous avons droit à deux écrans, bien plus petits, l’un d’eux visible uniquement sur la pointe des pieds. Concernant le reste des écrans, disons juste qu’ils vous feraient rêver de Toshiba la nuit.

Nouvel An Times Square Ball Drop

À 18h, la boule est hissée sur sa perche.

À propos du son maintenant. Il y avait des enceintes, mais reste à savoir s’il y avait quelqu’un pour s’en occuper. Nous avons dû avoir 2 minutes en tout de son potable mais le reste du temps, nous avions un écho ou seulement un instrument ou une voix. Quand on a ni son, ni image, c’est dur de faire passer le temps et de se mettre dans l’ambiance. De ce que j’ai vu des écrans, je crois que nous avons eu des mariages et une danse traditionnelle chinoise, mais aussi pour sûr un concours de danse entre membres du public et ça, c’était génial (tout n’est pas à jeter). Félicitations au type qui a fini sur un grand écart, vraiment.

Pour en finir avec l’organisation, la NYPD a été incroyablement rapide pour fermer le quartier. Bravo pour l’efficacité mais nous nous sommes perdues, avons découvert que le couchsurfer était parti pour une soirée dans SoHo avec les clés, qu’il nous conseillait de l’attendre à l’accueil de l’immeuble jusqu’à 4 ou 5 heures du matin, pour finalement contourner tout le quartier à pied. Seuls les habitants du quartier même pouvaient passer, pas ceux qui avaient besoin de le traverser pour rentrer chez eux, mais l’officier de la NYPD qui nous l’a expliqué a été adorable.

Le grand moment

Sous-titre : le moment décevant. J’ai espéré jusqu’à la dernière seconde que le compte à rebours vaudrait le coup et mériterait toute cette attente, mais non. C’était sympa, il y a eu quelques feux d’artifice et des confettis (qui ne nous ont jamais atteint, encore le vent), mais je ne recommande toujours pas le Nouvel An à Times Square.

Encore désolée pour tout le « râlage » de cet article, je sais que j’étais à New-York pour la nouvelle année, et c’est extraordinaire en soi, mais si jamais vous prévoyiez de passer le nouvel an à New-York, je suis sûre qu’il y a des tonnes de meilleures occasions de célébrer : soirées rooftop, écouter du Gospel (comme les amis de Cynthia), assister à une pièce sur Broadway, ou quitte à être sur Times Square, payer les 200 ou 300 dollars pour une soirée au restaurant ou au bar et pour un pass vers les premiers rangs ne semble pas une mauvaise idée.

Vous me direz, il suffisait de partir, mais est-ce vraiment une option après avoir gâché toute l’après-midi et attendu pendant 5 heures ? Nos fiertés disent non. J’aurais peut-être regretté de ne pas l’avoir fait, tandis que je réalise aujourd’hui que once in a lifetime signifie probablement plus jamais. Cette nuit aura été l’unique point négatif de ce voyage, qui était pour le reste absolument génial. Mais se tromper apporte aussi sa dose d’expérience. J’ai adoré New-York et j’ai tellement hâte d’y retourner un jour, n’ayant que gratté la surface de ce qu’elle a à offrir.

À bientôt,

Sarah Ash

Signature Blue Ashes Travel

Pin Nouvel An Times Square

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Sarah est voyageuse et conservationniste. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

16 Comments

  • Mathilde

    Eh bien, je suis contente de lire cet article… Nous avons aussi fait un nouvel an à New-York sur Times Square et quelle déception. Il faisait froid, les gens poussaient, l’attente bref horrible. Nous n’avons pas tenu jusqu’à minuit alors on est partis faire quelques bars histoire de profiter de la soirée.
    Vraiment pas une belle expérience.

    • BlueAsh

      J’ai été assez surprise de ne pas voir plus de témoignages sur internet, donc c’est rassurant que tu dises ça, je suis ne pas totalement une râleuse haha. Surtout que j’ai vu plus tard des dizaines d’occasions tellement plus intéressantes, toujours à New York. Tu as probablement bien fait de partir, j’espère que vous avez réussi à sauver votre soirée !

  • Tiphs

    Ouaip, alors déjà que les grandes villes me font pas rêver, en soi (vive les grands espaces), mais là ça me convainc définitivement de ne pas essayer d’y passer lors des gros événements x) New York, je pense que c’est déjà très bien en temps normal ^^

    • BlueAsh

      Je suis bien d’accord, je préfère les grands espaces donc je ne me verrais pas vivre à New-York (plus de quelques mois en tout cas), mais à visiter c’est génial… en temps normal comme tu dis haha

  • commedansunlivre

    J’peux comprendre.. Enfin je veux dire, je n’ai jamais été à NY mais j’ai une amie qui a fait comme toi, Nouvel An à Times Square et en l’écoutant, j’ai relevé plus d’éléments négatifs que positifs, comme quoi c’est p’têt mieux quand on voit le spectacle à la TV…

    • BlueAsh

      Oui, j’ai vu plus tard un témoignage où l’auteur disait que l’évènement était fait pour la télé, donc en tant que spectateur physiquement présent, c’est surtout l’attente qui ressort, et les répétitions, justement pour la télé. Je te souhaite quand même d’avoir un jour l’occasion d’aller à New York, ça reste un super voyage !

  • Virginie Falzone

    Je suis une amoureuse de NY, j’y vais tous les ans quasiment depuis 2012
    Et je n’ai jamais eu de déception
    Mais tu es la deuxième personne à me dire que nouvel an à ny c’est naze
    Du coup j’ai pas envie de tester l’expérience et je préfère rester sur mon image positive
    Mais je trouve ça bien que tu en parles il faut aussi parler de ce qu’on aime moins sur son blog hein 😉
    http://www.mademoisellevi.com

    • BlueAsh

      Oui c’est aussi fait pour ça un blog c’est vrai, mais je me sentais un peu ingrate haha
      J’ai aussi vraiment adoré New-York à part cette occasion, et j’y retournerais avec plaisir, et même pour le nouvel an, j’ai vu plus tard sur internet des dizaines de façons de le fêter qui ont l’air bien plus sympa
      En tout cas je te souhaite de ne jamais connaître de déception à New-York 🙂 même si les mésaventures font des bonnes histoires plus tard (ou des articles de blog haha)

  • Emma

    L’an dernier j’étais à NY pour le nouvel an et j’ai carrément décidé de boycotter cet événement quand on me l’a décrit à l’auberge… Attendre 10h dans le froid, sans pouvoir aller aux toilettes, par -3 degrés, laisse tomber ! Je comprends ta déception, même de croiser la foule dans les rues s’y rendant m’a saoulée. Je pense que c’est très surfait comme événement, du fait de l’attente interminable, et qu’il vaut mieux le regarder à la télé !

    • BlueAsh

      Oui, c’est probablement vraiment fait pour la télé, si je ne sais pas quoi faire l’année prochaine, j’y jetterai peut-être un coup d’œil en ricanant haha !
      Mais tu as probablement bien fait, j’espère que tu as apprécié ton séjour autant que moi à part ça, et que tu as fait un meilleur nouvel an 😉

  • NyCyLa

    Nous y étions pour Noël et on est partis juste avant le soir du nouvel an.
    Beaucoup n’ont pas compris notre choix de ne pas faire Time Square pour le décompte, mais je me doutais bien que cela ressemblerait à ça, et avec une petite fille de 3 ans je n’imagine même pas l’horreur !
    Merci pour ce billet sincère, j’en suis désolée pour vous :/.

    • BlueAsh

      Vous avez sans doute bien fait, j’avoue qu’avec une petite fille, je ne suis pas sûre qu’elle aurait tenu le coup, rien qu’avec le froid :/
      Mais même si cet évènement nous a privé d’une journée de visite, la visite de New-York reste vraiment incroyable !

  • Ines

    Merci et ne t’excuse pas de raler, tu as le droit de ne pas aimer ce qui fait rever tout le monde. J’aurais ete certainement aussi decue que toi. Un brin agoraphobe depuis peu, la sensation d’ettoufer et les gens dans ma tete qui me murmurent des qu’il y a foule : imagine un mouvement de panique (merci les medias qui nous rendent psycopathes), je n’aurais pas pu endurer ce que tu as endurer.
    Je vis a Berlin depuis presque deux ans maintenant et sincerement je me suis reconcilier avec le Nouvel an dans la rue. Ici c’est tres different de Londres ou Paris, ou de ce que tu raconte de New York.
    Grande Capitale, mais tout est maitriser a la perfection. Le soir du 31 tout le monde se rassemble sur l’avenue qui mene a la Porte de Brandenburg, Symbole de Berlin et son incontournable place de Paris (Pariser Platz) ou chaque annee se tient un concert gratuit. Il y a foule, de l’attente forcement, mais c’est nickel. Deja les avenues Berlinoises sont vastes et tres larges, donc meme s’il y a du monde « de ouf » tu n’as pas cette sensation de « on va me pietiner ». L’avenue est bouclee a un certains moment mais il y a toujours moyen d’avancer et surtout de sortir par une des rues perpendiculaires, les restos et hotels a cote peuvent t’aider en cas de pauses pipi, se ravitailler, etc.
    Tout le monde fait la fete mais pas dans l’exces, donc ceux qui boient restent tranquilles, tout le monde fait peter des petards et feux d’artifices mais ca reste en mode  » on s’amuse » donc pas de relous du soir. Les feux d’artifices a minuit sont sublimes, et ca vaut l’attente, le concert est top, meme si cette annee (par mesure de secu) l’acces etait plus restreint en gros pas le droit de rentrer si tu as un sac sur toi. Quand je vivais en France, que je l’ai feter dehors a Paris, a Lille, j’ai le souvenir de toujours mal finir ma soiree, entre les voyous qui gachent la fete, les agressions verbales dans le metro en rentrant le soir, un ami qui a recu sur la tete une bouteille d’alcool, et qui a fini a l’Hosto. Sans parler des images londonienes qui ont fait le tour du monde, de fins de soirees ou tout le monde est exploser. Je ne voulais plus feter la nouvel annee dehors, entre attente interminable, et derives post-fiesta. Mais a Berlin c’est festif dans le bon sens du terme.

    • BlueAsh

      En fait, je dois reconnaître qu’après avoir vu une première file d’attente être dissoute par la NYPD, en voyant les gens courir dans tous les sens, on a vraiment cru quelques instants à une alerte à la bombe, jusqu’à ce qu’on voit la police en train de rire… Donc tu peux bien imaginer
      Merci pour ton récit ! C’est super intéressant, je commence depuis peu à rêver de visiter Berlin, et ton récit me donne encore plus envie d’y aller ! Dès mon retour en Europe, elle sera en tête de liste de mes prochaines destinations, qui sait peut-être pour le Nouvel An haha ? Je serais curieuse de vivre une belle expérience de Nouvel An dans la rue, les quelques fois où je l’ai fait en France étaient aussi un peu mitigées, donc merci pour ton témoignage, j’espère visiter Berlin bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: