Amériques,  Canada,  Excursions

Excursion à la chute Montmorency

S’il y a bien une excursion gratuite et immanquable à Québec pour qui veut voir la nature canadienne, c’est la Chute Montmorency. (Ou les Chutes, visiblement tout le monde n’est pas d’accord sur ce point). Ce n’est peut-être pas la plus belle (on m’a conseillé les Chutes de la Chaudière, à voir), mais c’est définitivement la plus proche et ma première chute au Canada (d’une longue série, espérons).

Chute Montmorency Eté Pied Cascade

À l’arrivée de Cynthia, quelques semaines après moi, l’humeur n’était pas au plus haut. Nous venions toutes les deux de quitter nos familles, Cynthia avait eu des soucis pour rejoindre Québec et trouver un appart et j’avais commencé mon travail au laboratoire. Une sortie à la Chute était vraiment une chose que nous voulions faire, c’était notre première véritable sortie en nature, au Québec, après des mois à rêver des paysages canadiens. Nous y sommes donc allées le samedi 12 Septembre, jour particulier qui fêtait mon premier mois au Québec.

Les chutes sont visibles depuis la route menant à l’Île d’Orléans et depuis l’île elle-même. Y accéder en voiture n’est pas l’idéal, le parking étant relativement cher (comme partout à Québec cela dit). L’idéal est de prendre le bus 800 jusqu’au terminus. On découvre alors la chute depuis son sommet, au niveau du pont suspendu qui la surplombe. Le chemin commence dès la sortie du bus pour accéder à la chute par la droite, sauf si comme nous vous êtes un peu perdu sans panneau et faites 200 mètres dans la mauvaise direction (bien joué).

Ainsi donc, la première chose sur laquelle on tombe est le pont suspendu, l’occasion de profiter de la vue, jouer à se faire peur et prendre des photos sympas (ce qui implique de traverser une forêt de selfie sticks). Il y a également possibilité de rallier chaque côté de la chute avec une tyrolienne, ce que je n’ai malheureusement pas essayé, je n’ai donc aucune idée de l’endroit où acheter les billets ni du prix. Nous avons pour notre part traversé le pont puis déjeuné sur des tables de pique-nique à proximité, mais il aurait sans doute été plus sympa de manger dans le parc.

Chute Montmorency Eté Sapin

 

Il ne manque qu’un troll à cette scène.

Sur le chemin, on profite de la forêt et des couleurs magnifiques avant de déboucher sur le parc. La vue sur le Saint-Laurent et l’Île d’Orléans est très agréable, surtout avec un temps comme celui auquel nous avons eu droit.

Les escaliers qui mènent au pied de la cascade sont jalonnés de paliers et de sortes de kiosques pour profiter de la vue (et prendre des photos).

Le bruit de la chute est moins important que ce à quoi je m’attendais, par contre l’humidité est à la hauteur. Je ne suis pas sûre que j’aurais apprécié y aller au jour où j’écris ces lignes (certainement pas).

Il y a de nombreux points pour observer la chute et si on a pas peur de se rompre le cou sur les rochers trempés, on peut accéder au rivage et s’amuser à écrire des messages avec les troncs échoués pour les lire depuis le pont.

Chute Montmorency Eté Pose Cascade

De la difficulté de trouver des poses.

La remontée des escaliers pique bien comme il faut, et si vous ne vous êtes pas arrêtés à l’aller à tous les paliers pour prendre des photos (contrairement à nous), trois fois plus longue. Ce qui n’empêche pas quelques badass de cavaler dans les escaliers en guise d’entraînement.

La journée s’est terminée pour nous par une petite sieste au soleil, à l’ombre d’un bouleau. Peut-être que nous reviendrons bientôt, en Automne, pour profiter des couleurs dans les arbres, mais je ne manquerai pas de tester la chute en hiver, lorsque que le gel s’en est emparé et que l’on peut profiter de l’escalade sur la glace.

Gratuite et l’affaire d’une demi-journée, la Chute Montmorency est un endroit à visiter en toutes saisons.

À bientôt,

Sarah Ash

Signature Blue Ashes Travel

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Sarah est voyageuse et étudiante en conservation de la biodiversité. Sur Blue Ashes Travel, elle parle environnement et découvertes ! Elle vous embarque dans ses aventures à travers le monde et souhaite vous rendre le voyage et la conservation plus accessibles.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *